La Suisse se défile face à la disparition du Roi du Doubs

05 juin 2012
Pro Natura, la Fédération Suisse de pêche et le WWF reprochent à la Suisse et à la France leur politique de l’autruche envers la disparition du Roi du Doubs. Une plainte pour violation de la Convention de Berne a été déposée par les ONG au Conseil de l’Europe en juin 2011. La France et la Suisse ont dû expliquer les mesures entreprises pour assurer la survie de cette espèce protégée et menacée de disparition. Le bureau de la Convention de Berne a confirmé que les mesures des deux états sont insuffisantes et que la violation pourrait être avérée. Le jugement définitif est attendu à l’automne 2012.

COMMUNIQUÉ AUX MÉDIAS de Pro Natura, la Fédération suisse de pêche et WWF Suisse:


L’apron, surnommé Roi du Doubs, est menacé de disparition. La plainte déposée de guerre lasse par la Fédération Suisse des pêcheurs, Pro Natura et le WWF, le 21 juin 2011, a été reçue. Cela signifie que les responsables de la Convention de Berne estiment possible que la Suisse et la France aient violé l’accord international sur la conservation de la vie sauvage. La plainte est maintenant transmise au Conseil de l’Europe qui poursuivra la procédure cet automne.

Encore des études, au lieu d’agir

La plainte des ONG a eu comme suite l’obligation, pour le gouvernement suisse, de rendre un rapport. Il a été rédigé par la Confédération en collaboration avec les cantons du Jura et de Neuchâtel. Son contenu est symptomatique de l’attitude passive des autorités. En effet, aucune mesure concrète de revitalisation de l’habitat de l’apron n’est présentée. Seules des études déjà entreprises sont proposées à nouveau. Mais il faut maintenant agir, car les problématiques sont déjà bien connues: réduction drastique des habitats à cause de l’exploitation hydroélectrique, pollution des sédiments, dégradation de la qualité physico-chimique des eaux et interruption de la continuité écologique de la rivière à cause de barrages infranchissables. Les ONG dénoncent cet attentisme depuis des années sans effet. «Les sévères variations du niveau de l’eau provoquées par la centrale du Châtelot doivent enfin cesser», note Philippe Riat, secrétaire régional du WWF Jura.

Le remède pire que le mal

Aujourd’hui, la Suisse propose encore des études, plutôt que de prendre enfin les mesures nécessaires : l’assainissement des STEP polluantes et des sédiments accumulés derrière les barrages, la limitation des assèchements artificiels quotidiens de la rivière et l’adoption d’un plan pour réduire les pollutions dues à l’agriculture. Quant à redonner aux poissons la possibilité de migrer le long de la rivière, les autorités conditionnent le début des mesures à la construction de nouvelles centrales hydrauliques. Lucienne Merguin Rossé, spécialiste du Doubs chez Pro Natura relève: «Cette mesure est cynique, car la mortalité des poissons dans le Doubs est justement en grande partie imputable aux centrales hydroélectriques.»

Les organisations lancent un nouvel appel aux autorités à mettre enfin et rapidement en œuvre les assainissements nécessaires pour sauver l’écosystème du Doubs. L'apron ne survivra pas longtemps sous le régime actuel. La surmortalité chez d'autres espèces de poissons souligne également l'urgence d'une intervention rapide au Doubs. Ainsi la Confédération a récemment informé sur une mycose entrainant une mortalité élevée chez les ombres et les truites. Cette maladie représente pour les poissons un facteur de menace supplémentaire dans un milieu déjà fortement altéré par les variations du débit d'eau.

Informations complémentaires:
Fédération suisse de pêche: Laurent Giroud, resp. dossier Doubs, 079 323 23 09, lgi@giroudsa.ch
Pro Natura: Lucienne Merguin Rossé, spécialiste du Doubs, 079 817 99 61, lucienne.merguin@pronatura.ch
WWF Suisse: Philippe Riat, secrétaire régional du WWF Jura ad interim; tél. 032 955 14 20
Der bedrohte Roi du Doubs.
© Bild Aquarius

Abonnez-vous à la newsletter du WWF

Avec la newsletter, le WWF vous présente chaque mois ses projets et ses activités, vous donne des nouvelles de l'environnement, et vous informe des possibilités de soutien qui s'offrent à vous.

Devenez fans du WWF Suisse sur Facebook


Suivez le WWF sur Twitter

Les #glaciers continuent de fondre, mais moins vite: http://t.co/qfBPdpUKIo
30 oct. 2014 @WWF_Suisse