La France doit dégager la voie au saumon

11 juillet 2012
Seulement deux saumons ont réussi à remonter jusqu'en Suisse ces derniers temps. Des milliers d'autres restent bloqués à Strasbourg dans leur périple, car les barrages des centrales électriques bloquent la partie amont du fleuve. L’exploitant français, EDF, a l'intention d'aménager une échelle à poissons dans sa centrale. Mais il en faudra beaucoup plus pour que le saumon puisse retrouver sa place dans le Rhin.

«Aujourd'hui encore, le Rhin supérieur est bloqué par des centrales .Pour cette raison, chaque année, des centaines de saumons n'ont aucune chance d'atteindre leurs eaux de reproduction en amont», explique Ruedi Bösiger, spécialiste des rivières au WWF Suisse, qui ne décolère pas. Certes, on a fait des progrès isolés dans le cadre du programme international pour les poissons migrateurs, mais les 8 centrales d' Electricité de France à partir de Strasbourg ne sont toujours pas aménagées. Il n'y a toujours pas d'échelles à poissons qui rendraient possible une migration des saumons.

Accords politiques, cadres juridiques et premiers projets sont depuis des années sur la table. Dès 2001, la «Commission Internationale pour la protection du Rhin», CIPR, a présenté une première étude de faisabilité pour le franchissement des barrages sur le Rhin supérieur, et la communauté internationale exige que le saumon puisse remonter jusqu'à la Suisse d'ici 2020.

Lancée en 2000, la Directive Cadre sur l’Eau (DCE) impose par ailleurs aux exploitants de centrales hydroélectriques de restaurer la continuité écologique des fleuves. EDF devait donc rendre possible d'ici 2015 la remontée du poisson jusque dans le haut du fleuve à la hauteur de l’ouvrage de Vogelgrün. Lors de la session de cette année à Strasbourg, EDF a enfin présenté les plans des échelles à poissons sur le barrage de Strasbourg, un pas important, mais insuffisant: «Il faut un plan contraignant pour l’aménagement des autres barrages sur le Rhin jusqu’à Bâle pour que le saumon atteigne cette ville en 2020», a déclaré Roberto Epple, président d’European Rivers Network. «On estime qu’il y avait environ un million de saumons dans le Rhin au XIXe siècle, avant les grands travaux de rectification et la construction de la série de barrages. Il n’en revient que quelques milliers. Il est temps de passer à la vitesse supérieure, car le saumon est une richesse», a renchéri Martin Arnould, chargé de programme «Rivières vivantes» au WWF-France. Cette planification contraignante, la France et EDF la doivent non seulement au saumon, mais à tous les Etats riverains du Rhin et aux propriétaires de centrales qui ont investi des millions d'euros pour des échelles à poissons dans le bassin fluvial du Rhin.

Les saumons isolés qui ont été repérés ce printemps dans les eaux du nouveau contournement de la centrale de Rheinfelden, à Bâle, montrent bien à quel point ces poissons migrateurs veulent retrouver leurs anciens sites de reproduction. Ce n'est que par hasard que ces poissons ont trouvé leur chemin à travers toutes les dangereuses écluses du Rhin supérieur. Des blessures à la tête sont la preuve de ce chemin plein d'embûches. Ce n'est que si les obstacles d'EDF sur le Rhin supérieur sont rendus franchissables à moyen terme qu'existe une chance que le saumon retrouve le chemin de ses anciens habitats naturels en Suisse. Car ce n'est que lorsqu’il pourra revenir en nombre là-bas, dans le vieux Rhin, près du haut Rhin et de ses nombreux affluents, qu'il pourra reconstituer des populations durables.

Pour de plus amples informations:
Ruedi Bösiger; spécialiste eau, WWF Suisse,
044 297 23 24, ruedi.boesiger@wwf.ch
Martin Arnould, chargé de programme «Rivières vivantes», WWF France,
tél. 0033 6 15 41 68 62, marnould@wwf.fr
Roberto Epple, Président Fondateur, European Rivers Network,
tél. 0033 6 08 62 12 67, roberto.epple@ern.org
Atlantischer Lachs
© Erling Svensen / WWF-Canon

Abonnez-vous à la newsletter du WWF

Avec la newsletter, le WWF vous présente chaque mois ses projets et ses activités, vous donne des nouvelles de l'environnement, et vous informe des possibilités de soutien qui s'offrent à vous.

Devenez fans du WWF Suisse sur Facebook


Suivez le WWF sur Twitter

En 2013, le #climat a provoqué le déplacement de 3x plus de personnes que les conflits: http://t.co/sKAftmXm9D #climatechange #GIEC
il y a 21 heures @WWF_Suisse