Nouveau calculateur d’empreinte: mesurez l’impact de votre mode de vie

10 septembre 2012
Jusqu'à présent, le calculateur d'empreinte du WWF Suisse, qui sert à évaluer la durabilité de notre mode de vie, a été utilisé 600 000 fois. Une toute nouvelle version de cette application est désormais disponible en ligne. Une fois le calcul effectué, les utilisateurs reçoivent des conseils utiles qui leur indiquent comment mieux respecter l'environnement au quotidien. Ils sont aussi invités à participer à une «expérience du bonheur».

Si toute la population mondiale vivait selon le modèle suisse, il faudrait 2,8 planètes pour satisfaire les besoins de l'humanité. Ce sont principalement le logement (32%), l'alimentation (33%), et les déplacements des particuliers (13%) qui pèsent sur l’environnement. En bref, nous consommons trop de ressources et trop d'énergie.

«Nous pouvons tous réduire notre empreinte personnelle en adoptant un comportement plus responsable», affirme Franziska Zoller, responsable de campagne pour le WWF Suisse. Pour y parvenir, le nouveau calculateur d’empreinte s’avère particulièrement utile: grâce à de nouvelles questions plus précises, les utilisateurs reçoivent, après le traitement de leurs réponses, des conseils personnalisés pour vivre de manière plus durable. La nouvelle version est désormais disponible sur Internet.

Un mode de vie durable comporte des avantages: les études sur le bonheur révèlent que les personnes qui ont des valeurs, se montrent responsables au quotidien et consacrent du temps à leurs amis, à leur famille et à la nature, sont plus heureuses que celles qui privilégient les signes extérieurs de richesse, particulièrement gourmands en ressources. En témoigne l’exemple du Costa Rica, qui arrive en tête du classement «Happy Planet Index»: sa population présente une espérance de vie élevée et le plus haut degré de satisfaction au monde alors qu’elle ne consomme que l’équivalent de 1,4 planète. Le WWF souhaite donc inviter les citoyens suisses à prendre part à une expérience sur le bonheur, sur http://wwf.ch/experience-du-bonheur. Les personnes intéressées y trouveront le calculateur d’empreinte, ainsi que des conseils utiles, et recevront par e-mail des suggestions simples dont ils pourront s’inspirer.

((Encadré)) L’empreinte écologique
L’empreinte écologique est un indicateur qui permet de mesurer la durabilité d’un mode de vie donné. Elle détermine la proportion de ressources supplémentaires nécessaires à la satisfaction de ce mode de vie au regard de la capacité productive à long terme de notre planète. Toute empreinte supérieure à 1 planète n’est pas durable. Le triste record revient au Qatar, qui consomme l’équivalent de 6,6 planètes. Les Américains ont quant à eux besoin de 4 planètes, les Suisses de 2,8 planètes, et le Costa Rica de 1,4 planète pour vivre. En fin de liste arrivent l’Afghanistan, le Timor oriental et les territoires palestiniens occupés, qui consomment les ressources de 0,3 planète, voire moins. Au niveau mondial, l’empreinte écologique moyenne s’élève à 1,5 planète.

Vous trouverez sur http://wwf.ch/experience-du-bonheur:
• le nouveau calculateur d’empreinte
• de nombreux conseils pour mener un train de vie plus respectueux de l’environnement
• les premières idées pour manger végétarien occasionnellement
• une courte vidéo avec Bastien Girod, Thomas Vellacott et Simone Langendörfer

Informations complémentaires:
Pierrette Rey, porte-parole pour la Suisse romande, WWF Suisse, Tél. 021 966 73 75; portable: 079 662 47 45
Calculateur d’empreinte
© WWF Suisse
Calculateur d’empreinte
© WWF Suisse

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Liens:

Abonnez-vous à la newsletter du WWF

Avec la newsletter, le WWF vous présente chaque mois ses projets et ses activités, vous donne des nouvelles de l'environnement, et vous informe des possibilités de soutien qui s'offrent à vous.

Devenez fans du WWF Suisse sur Facebook


Suivez le WWF sur Twitter

Un boa découvert près de la gare de Zurich: http://t.co/tAE6C96V3X Ne ramenez pas n'importe quels souvenirs: http://t.co/yKjtMb7IEd
il y a 4 heures @WWF_Suisse