Le WWF s’oppose au projet de centrale à gaz à Cornaux

01 octobre 2012
Le groupe E a déposé, il y a quelques semaines, une demande pour construire une centrale à gaz à Cornaux (NE). Le WWF fait opposition à ce projet, car une telle centrale, produisant 700'000 tonnes de CO2, est contraire aux objectifs climatiques de la Suisse. En plus, aucune compensation d’émissions de CO2 concrète et directement réalisable n’est proposée par le Groupe E.

Manque de compensations crédibles
Le groupe E prévoit de construire à Cornaux une centrale à gaz à cycle combiné qui produira quelque 700'000 tonnes de CO2 par année, cela alors que la Suisse doit économiser chaque année un minimum d’un million de tonnes en plus pour remplir les exigences de la loi sur le CO2. Une centrale du type de celle prévue à Cornaux n’a pas sa place dans une politique climatique responsable. D’après la loi, les promoteurs de centrales à gaz doivent prouver qu’ils compensent 70% des émissions de CO2 en Suisse et 30% à l’étranger. Or, si le groupe E annonce toute une série de mesures de compensation, elles n’en sont qu’au stade de l’étude de faisabilité. Aucun des contrats de compensation CO2 requis par la loi n’a encore été établi. «Au WWF, nous contestons cette manière de faire, car elle rend la procédure d’autorisation de centrales à gaz particulièrement opaque», explique Sylvie Barbalat, secrétaire régionale du WWF Neuchâtel. L’organisation a donc déposé une opposition contre ce projet et demande que les contrats de compensation fassent partie intégrante de l’étude d’impact.

Sécurité de l’approvisionnement
Contrairement à ce que prétendent les promoteurs des centrales à gaz, ce type de production d’électricité ne contribue en rien à la sécurité de l’approvisionnement en électricité de la Suisse, puisque 100% du gaz devra être importé, et pour une bonne partie de pays à la stabilité politique incertaine comme la Russie ou l’Algérie. Le nouveau mix énergétique, composé de la force hydraulique actuelle et d’un accroissement de l’énergie solaire, de la biomasse et de l’éolien, ainsi que, plus tard, de la géothermie, est renouvelable à 100% et offre une sécurité maximale en terme d’approvisionnement.

La solution: l’efficacité énergétique
Selon l’Agence Suisse pour l’efficacité énergétique, environ 40% de l’électricité consommée en Suisse est gaspillée. Il faut urgemment remplacer les appareils gourmands en énergie, supprimer les stand-by et les chauffages électriques, et instaurer des systèmes «intelligents» (smart grids, smart meterings), afin d’optimiser la production, la distribution et la consommation d'électricité. Le potentiel d’efficacité énergétique est estimé à 26 TWh/an. Cela correspond à la production annuelle cumulée des cinq centrales nucléaires actuelles. A titre d’exemple, le potentiel d’économies pour l’éclairage uniquement dans les services, les entreprises et les espaces publics s’élève à 2,6 TWh par année si les ampoules traditionnelles étaient remplacées par des LED, ce qui dépasse la production de la centrale prévue à Cornaux.

Informations complémentaires:
Pierrette Rey, porte-parole pour la Suisse romande, WWF Suisse, Tél. 021 966 73 75; portable: 079 662 47 45
Treibhausgas-Emission
Les centrales à gaz produisent des volumes importants de gaz à effet de serre.
© WWF-Canon/ Hartmut Jungius

Abonnez-vous à la newsletter du WWF

Avec la newsletter, le WWF vous présente chaque mois ses projets et ses activités, vous donne des nouvelles de l'environnement, et vous informe des possibilités de soutien qui s'offrent à vous.

Devenez fans du WWF Suisse sur Facebook


Suivez le WWF sur Twitter

Les #glaciers continuent de fondre, mais moins vite: http://t.co/qfBPdpUKIo
30 oct. 2014 @WWF_Suisse