Les associations de défense de l’environnement plaident pour plus d’efficacité au lieu du gaz

18 avril 2012  |  7 Commentaires

Réaction commune de Greenpeace, Pro Natura, Association Transports et Environnement ATE, Fondation suisse de l’énergie SES et WWF Suisse à la stratégie énergétique 2050 du Conseil fédéral

Le 18 avril 2012 - Les mesures proposées dans le projet de stratégie énergétique 2050 ne permettent pas encore un approvisionnement énergétique durable en Suisse. Cette proposition est donc inacceptable pour les associations de défense de l’environnement. La Suisse n’a pas besoin d’une ou de plusieurs centrales à gaz, mais d’une plus grande efficacité énergétique et de davantage de courant d’origine solaire. Le Conseil fédéral doit revoir sa copie et accélérer le processus de tournant énergétique. Il peut y parvenir en faisant preuve d’une plus grande détermination.

Le Conseil fédéral reste très à la traîne, même par rapport à ses propres objectifs de politique énergétique et climatique. La première version de la stratégie énergétique 2050 est un mélange de pas trop petits et de travaux inachevés. Le Conseil fédéral n’a même pas fait examiner sérieusement le potentiel du photovoltaïque, alors que son potentiel de développement dépasse largement celui de la force hydraulique et que le prix du courant solaire va à nouveau baisser de manière importante cette année. Les associations de la branche, l’ETH de Zurich et les organisations de défense de l’environnement considèrent que ce potentiel est environ cinq fois plus important que celui sur lequel se base le Conseil fédéral.

L’énergie la meilleur marché et la plus écologique, c’est-à-dire celle qui n’est plus gaspillée grâce à l’efficacité énergétique, est quant à elle presque complètement passée sous silence. Des instruments élégants et éprouvés permettraient toutefois d’utiliser l’immense potentiel d’économies d’électricité dans les ménages et les PME. Parmi ceux-ci figure une taxe d’incitation dont le produit serait redistribué à la population et à l’économie. Le Conseil fédéral abandonne toutefois cette décision aux bons soins de la prochaine génération de politiciens. En lieu et place, il mise de fait sur d’onéreuses centrales à gaz qui rendent la Suisse dépendante de l’étranger et ruinent le climat. Les organisations de défense de l’environnement jugent cette attitude aberrante et estiment qu’il est dangereux de remplacer les risques de l’énergie nucléaire par ceux des changements climatiques. Conséquences d’une politique énergétique ratée, les centrales à gaz ne sont pas nécessaires.

Le Conseil fédéral n’a visiblement pas reconnu qu’un approvisionnement énergétique réellement durable était une chance pour la Suisse, tant pour l’économie publique que pour le marché du travail. Il n’est cependant pas encore trop tard pour qu’il propose au Parlement les mesures nécessaires à la réalisation de ses propres objectifs.

Personnes de contact:
Patrick Hofstetter, responsable climat et énergie au WWF Suisse, 076 305 67 37
Pierrette Rey, porte-parole pour la Suisse romande, WWF Suisse, 021 966 73 75
Jürg Buri, directeur de la fondation suisse de l’énergie SES, 078 627 84 14
Nicolas Wüthrich, responsable de l’information Pro Natura, 079 212 52 54
(En allemand seulement) Kaspar Schuler, responsable de campagne, climat & énergie Greenpeace, 044 447 41 80

Strommast
© Anton Vorauer/WWF-Canon

Commentaires

  • KOUDJA Komivi Ekpé Georges
    August 4, 2013 - 16:51

    Je suis Togolais moi; et je crois véritablement que le Conseil Fédéral doit vraiment revoir sa copie sur la question de l'énergie car à la longue on doit voir que l'énergie nucléaire est et demeurera un problème pour l'humanité toute entière. Aujourd'hui il est de bon guèrre de reconsidérer la question de l'énergie et de l'inscrit dans une approche de développement Durable et certain ;tout ceci pour une harmonie planetaire. Je propose à cet effet, vu la démarche frileuse du Conseil Fédéral dans la mise en oeuvre de cette politique énergétique soluble dans le corps social et économique. L'Afrique notamment Mon pays le Togo offre à la Suisse un contrat assortie de quelque clause moins onéreuse pour faciliter la production de l'énergie solaire et le transport. Tout ce cirque pour dire en fait que le Togo a des ressources énergétiques dont il ne profite pas faute de moyens ; La solution est que la Suisse vienne produire ces énergies chez nous et sans causer de dommages à l'environnement.Le rendez-vous est pris dans ma boite électronique. Le prix et le contrat sera exceptionnel pour le Conseil Fédéral. Je suis étudiant en droit Public en 3ème à l'université de lomé et futur figure emblématique de la protection de l'environnement ( Développement Durable).

  • KOUDJA Komivi Ekpé Georges
    August 4, 2013 - 16:45

    Je suis Togolais moi; et je crois véritablement que le Conseil Fédéral doit vraiment revoir sa copie sur la question de l'énergie car alors la longue on doit que voir que l'énergie nucléaire est et demeurera un problème popour l'humanité toute entière. Aujourd'hui il est de guèrre de reconsiderer la question de l'énergie et de l'inscrit dans une approche de développement Durable et certain tout ceci pour une harmonie planetaire. Je propose à cet effet, vu la démarche frileuse du Conseil Fédéral dans la mise en oeuvre de cette politique énergétique soluble dans le corps social et économique. L'Afrique notamment Mon pays le Togo offre à la Suisse un contrat assortie de quelque clause moins onéreuse pour faciliter la production de l'énergie solaire et le transport. Tout ce cirque pour dire en fait que le Togo a des ressources énergétiques dont il ne profite pas faute de moyens ; La solution est que la Suisse vienne produire ces énergies chez nous et sans causer de dommages à l'environnement.Le rendez-vous est pris dans ma boite électronique. Le prix et le contrat sera exceptionnel pour le Conseil Fédéral. Je suis étudiant en droit Public en 3ème à l'université de lomé et futur figure emblématique de la protection de l'environnement ( Développement Durable).

  • vufbvylch
    March 28, 2013 - 04:52

    2U67Zy dxlssjnxokuj

  • kxiuzqvcrtb
    March 27, 2013 - 15:30

    qcL0S6 zolfgsltxtpu

  • Kamalpreet
    March 25, 2013 - 21:01

    I actually watend to make a simple message to be able to say thanks to you for all the stunning steps you are posting on this site. My considerable internet look up has now been honored with brilliant facts to share with my pals. I d declare that many of us visitors actually are really lucky to exist in a useful network with very many perfect professionals with very beneficial guidelines. I feel quite fortunate to have seen your entire web site and look forward to so many more entertaining times reading here. Thank you once more for everything.

  • August 15, 2012 - 22:34

    bonjour
    je suis ici pour demander de l"aide ,notre fore est entrain de se faire ravager par des ignorant ; je supoprte plus voire des feux

  • August 3, 2012 - 00:06

    Bonjour.
    Je m'appelle OUADAH Mohamed Amine.Je suis né le 05/02/1990 en Algérie.Je suis titulaire d'une licence en droit de l'environnement avec un mémoire intitulé "les conventions internationales et leurs rôle dans la protection de l'environnement".Je prépare aussi une thèse de master2 sur "le réchauffement climatique dans le cadre du droit international de l'environnement".Je suis également titulaire d'un certificat d'aptitude a la profession d'avocat.J'ai un très bon niveau en langue française et anglaise , et je parle aussi l'allemand.
    Je suis sérieux, discipliné et audacieux ; et je souhaite vivement évoluer dans ce domaine au PNUE.
    Je serai très heureux si vous m'accordiez une réelle opportunité d'évoluer dans ce domaine d'importance planétaire.
    Veillez, accepter mes salutations distinguées.

Eigenen Kommentar abgeben

Abonnez-vous à la newsletter du WWF

Avec la newsletter, le WWF vous présente chaque mois ses projets et ses activités, vous donne des nouvelles de l'environnement, et vous informe des possibilités de soutien qui s'offrent à vous.

Devenez fans du WWF Suisse sur Facebook


Suivez le WWF sur Twitter

Accompagnez l'équipe WWF qui examine l'adaptation des ours polaires au réchauffement climatique dans le #Svalbard: http://t.co/v3aDN6PgQL
il y a 7 heures @WWF_Suisse