Doha: la protection du climat s’ensable

08 décembre 2012
Le résultat de la conférence de l’ONU sur le climat, à Doha, est à peine positif. Grâce à quelques décisions, le processus de négociations n’est pas interrompu, ce qui est important. En même temps, il est inquiétant de constater à quel point les ambitions pour parvenir à de véritables progrès sont faibles.

Les attentes envers la 18e conférence de l’ONU sur le climat étaient modestes. Les nations participantes sont toutefois parvenues à les décevoir. «Nous avons des décisions en ce qui concerne le protocole de Kyoto et le financement. Elles sont importantes, car ainsi, les négociations ne sont pas interrompues. Nous n’avons pas d’autre choix que de suivre cette voie», affirme Patrick Hofstetter, responsable Climat et Energie au WWF Suisse, et membre de la délégation suisse officielle à Doha. «Mais on ne peut pas parler de progrès. Les Etats-Unis, la Russie et la Chine n’ont fait que mettre du sable dans les rouages. Le résultat est frustrant.»

Le protocole de Kyoto va franchir une deuxième étape, mais l’effet sur la protection du climat devrait être minime. Le financement de la protection du climat et des mesures d’adaptation dans les pays en développement sera poursuivi, mais les accords des pays sont modestes et les mécanismes vagues. Conclure un accord global d’ici à 2015 reste l’objectif, mais il n’existe pas de feuille de route concrète pour y parvenir.

Considéré sous l’angle des attentes, le bilan de la conférence est mitigé. Considéré sous l’angle des défis posés par les changements climatiques, il est vraiment décevant: «C’est un peu comme si le sapin de Noël prenait feu et que tous se disputaient pour savoir qui doit aller chercher l’extincteur», commente Patrick Hofstetter. Si le monde veut éviter avec une probabilité raisonnable les dangers des changements climatiques, tous les acteurs impliqués doivent doubler leurs ambitions. «En matière de climat, nous nous sommes habitués à ce que les négociations traînent. Mais la planète ne s’habituera pas aux changements climatiques.»

Contact:
Patrick Hofstetter, responsable climat et énergie au WWF Suisse, +41 44 585 19 55 patrick.hofstetter@wwf.ch

Pierrette Rey, porte-parole du WWF Suisse, 079 662 47 45
WWF Stunt at Doha Uno Climate Conference 2012 (COP 18)
WWF Stunt at Doha Uno Climate Conference 2012 (COP 18)
© WWF / Mark Lutes

Abonnez-vous à la newsletter du WWF

Avec la newsletter, le WWF vous présente chaque mois ses projets et ses activités, vous donne des nouvelles de l'environnement, et vous informe des possibilités de soutien qui s'offrent à vous.

Devenez fans du WWF Suisse sur Facebook


Suivez le WWF sur Twitter

La bataille pour les #Virunga continue! Pour sauver Bageni et les siens: http://t.co/4uPYim48MD Merci de RT http://t.co/1Hc9rDXt3c
17 avr. 2014 @WWF_Suisse