Classement environnemental du WWF: 13 grossistes et détaillants sous la loupe

13 décembre 2015
En vue de leur attribuer une note environnementale, le WWF a enquêté sur 13 grossistes et détaillants suisses en denrées alimentaires réalisant un chiffre d’affaires élevé. Les résultats sont éloquents: Coop et Migros jouent les pionniers, tandis que les autres suivent à distance respectable. Certains d’entre eux toutefois font déjà des efforts. L’ensemble de la branche alimentaire - grossistes et détaillants - a encore du pain sur la planche pour répondre aux exigences en matière d’écocompatibilité.

 
Le WWF a chargé l’agence de notation Inrate d’évaluer les prestations environnementales de dix détaillants importants et des trois principaux grossistes en denrées alimentaires du pays. A cet effet, ces sociétés ont été comparées à une entreprise visionnaire de la prochaine génération, pour l’heure fictive, qui prônerait un modèle commercial supportable pour la planète et intégrant une hausse des températures de deux degrés au maximum.

L’évaluation portait sur six domaines cruciaux pour l’environnement: le système de gestion, les investissements, les produits, l’assortiment et les fournisseurs, la politique et les conditions-cadre, et l’ancrage de comportements écologiques dans la société.

A l’issue de l’enquête, Coop et Migros ont été classées dans la catégorie des «pionniers». Leur engagement dans le domaine environnemental est de loin supérieur à celui du reste de la branche. Les deux enseignes vendent davantage d’articles arborant des labels durables reconnus; leur action est par ailleurs résolument orientée pour atteindre les objectifs fixés et avoir le plus d’impact possible. Elles encouragent en outre, plus que les autres, les comportements écologiques de la part de leurs fournisseurs et de la société en général. Derrière les deux leaders, aucune entreprise n’a réussi à se glisser dans la catégorie des «élèves dynamiques», sept figurent dans la «moyenne supérieure» et deux dans la «moyenne inférieure». Pam (une chaîne romande de magasins) et Volg n’ayant pas répondu aux questions, elles figurent dans la catégorie des entreprises «opaques».

Autres enseignements de l’enquête: il est réjouissant de constater que pratiquement aucune entreprise ne reste les bras croisés lorsqu’elle doit répondre à des exigences environnementales. Globalement, les grossistes et détaillants suisses ont néanmoins encore bien du pain sur la planche. Les résultats sont en effet très disparates selon le domaine étudié.

Si presque toutes les entreprises ont déjà pris quelques mesures en matière de stratégie et de gestion durables, ainsi que d’investissements en énergie et CO2, elles ne définissent que peu - voire pas du tout - d’exigences écologiques relatives aux investissements des caisses de pension. Elles restent trop rares à chercher résolument des solutions aux principaux problèmes environnementaux. La participation à des initiatives sectorielles, qui pourraient permettre d’accentuer la pression mise sur les grandes multinationales et sur les milieux politiques, est également relativement limitée. Les grossistes et détaillants doivent donc élaborer des modèles commerciaux supportables pour la planète et permettant de limiter le réchauffement climatique à deux degrés. Aussi sont-ils invités à mettre en œuvre énergiquement toutes les mesures les plus efficaces.
 
Voici la notation environnementale du WWF obtenue par les grossistes et les détaillants:
 
Catégorie Entreprises
Pionnier Coop, Migros
Dynamique -
Moyenne supérieure Aldi Suisse, Denner, Lidl Suisse, Manor, Pistor, Saviva, Transgourmet Suisse
Moyenne inférieure Globus, Spar
Opaque Pam, Volg
 
 
Pour en savoir plus:
Vous trouverez l’étude en allemand «Classement environnemental 2015 du WWF: grossistes et détaillants/Food et Near Food qui comprend des graphiques en araignée précisant les points forts et les points faibles des entreprises dans les six domaines susmentionnés, en cliquant ce lien: https://assets.wwf.ch/downloads/2015_12_13_bericht_gestaltet_def.pdf
Un résumé en français se trouve ici: https://assets.wwf.ch/downloads/15_12_13_resume_classement_environnemental_2015_def.pdf

Contact:
Jennifer Zimmermann, responsable du classement environnemental, WWF Suisse, tél. 079 778 51 01
Pierrette Rey, porte-parole du WWF Suisse, tél. 021 966 73 75 ou 079 662 47 45.
 
Frau mit Einkaufswagen
Une note environnementale pour les grossistes et détaillants suisses.
© bilderbox /Fotolia.de

Abonnez-vous à la newsletter du WWF

Avec la newsletter, le WWF vous présente chaque mois ses projets et ses activités, vous donne des nouvelles de l'environnement, et vous informe des possibilités de soutien qui s'offrent à vous.

Devenez fans du WWF Suisse sur Facebook


Suivez le WWF sur Twitter

L'«#Happyfrigo»: #antigaspi + propice aux liens sociaux https://t.co/sOIVgEuFGV Bravo @HES_SO_Geneve Infos ici: https://t.co/oXK9V915cT
il y a 5 heures @WWF_Suisse

Votre don au WWF est déductible des impôts.