Plus de 70 saumons sur le chemin du retour en Suisse. Un record!

20 mai 2016
2016 semble en bonne voie de devenir une nouvelle année record pour le saumon dans le Rhin. A fin avril, plus de 70 d’entre eux ont déjà été observés  en direction de Bâle. 2015 a déjà été une année record, 220 saumons étant parvenus à passer à Iffezheim, en Alsace, sur la voie de Bâle. Les derniers obstacles sur l’itinéraire des poissons vers la Suisse devraient être éliminés d’ici 2020.

Bâle. De plus en plus de saumons sont de retour en Suisse, afin d’aller frayer sur leur lieu de naissance. Chaque année, le nombre de poissons migrateurs effectuant ce voyage vers la Suisse, ou «homing», augmente. Jusqu’à présent, des obstacles insurmontables empêchaient les saumons d’arriver au but. A partir de 2020, ils devraient cependant pouvoir revenir sans problème sur leurs lieux de frai. En effet, d’ici là, les cinq dernières centrales hydrauliques d’Electricité de France (EDF) qui se trouvent sur le tracé du Rhin entre Strasbourg et Bâle devraient permettre le passage des poissons. Les premiers succès donnent de l’espoir: la passe à poissons de Strasbourg a été mise en service l’automne dernier, celle de la centrale de Gerstheim doit suivre l’an prochain. Ne manquent plus que celles de Rhinau, Marckolsheim et Vogelgrün, toutes en Alsace. Les premières analyses sont en cours. D’après Ruedi Bösiger du WWF Suisse, une solution technique est à portée de main.

Plus haut, près de Bâle, les autorités fédérales annoncent que la centrale de Birsfelden disposera également d’une échelle à poissons d’ici 2020. De la sorte, plus rien ne s’opposera au retour du saumon de l’Atlantique par le Rhin jusque dans l’Aar et, au-delà, dans la Limmat et la Reuss. 

Important pour tous les poissons migrateurs
Le saumon n’est toutefois pas le seul à profiter des possibilités de connexions internationales dans le Rhin. L’an dernier, la station de contrôle d’Iffezheim a également enregistré près de 2000 brèmes, 5200 barbeaux, 8000 anguilles et plus de 18000 hotus. Le nombre élevé de ces derniers est impressionnant et permet d’espérer: les populations de cette espèce menacée en Suisse sont en extrême danger de disparition, raison pour laquelle une migration serait plus que bienvenue.
Pour que le retour du saumon soit possible en Suisse, il est indispensable que les exploitants des centrales hydrauliques sur le Rhin y mettent du leur, afin que les derniers obstacles à leur passage soient supprimés.
 
 
Encadré:
A l’occasion de la journée mondiale des poissons migrateurs de demain, le WWF projettera aujourd’hui un monde sous-marin sur les murailles de Bâle. Ce soir donc, des saumons imaginaires nageront déjà à travers la cité rhénane. Au moyen de projections mobiles et animées sur les ponts, les murailles et les façades le long du Rhin, les Bâlois pourront se réjouir du retour prochain du saumon. Les passants seront invités à dessiner leurs propres poissons et à les faire nager virtuellement sur les murs de la ville. Une image colorée et imaginaire de l’univers sous-marin du Rhin verra ainsi le jour, montrant que  le saumon est le bienvenu.
L’action débute aujourd’hui à 21 heures sur le côté Est du pont du milieu, avec des vélos et un bar mobile, ainsi que divers postes sur et autour du pont. La fin de la manifestation est prévue vers 23h30.

La journée mondiale de la migration des poissons est l’occasion d’attirer l’attention sur les obstacles dressés sur les cours d’eau de la planète, empêchant les poissons migrateurs de circuler librement.
 
Photos: https://www.dropbox.com/sh/fvdaa0yaaaeufkx/AACkwe6m8f5eYmThedUaX6d8a?dl=0
Contenu: images sous-marines de saumons. A partir de samedi (10 h), vous trouverez un bref montage vidéo des animations sous-marines dans ce fichier Dropbox.

Contact:
Ruedi Bösiger, projet pour le retour du saumon, WWF Suisse, tél. 079 646 41 62
Pierrette Rey, porte-parole du WWF Suisse, tél. 079 662 47 45
 
Saumon de l'Atlantique
© Erling Svensen / WWF-Canon
World Fish Migration Day 2016 in Basel
© WWF Schweiz /Projektil

Abonnez-vous à la newsletter du WWF

Avec la newsletter, le WWF vous présente chaque mois ses projets et ses activités, vous donne des nouvelles de l'environnement, et vous informe des possibilités de soutien qui s'offrent à vous.

Devenez fans du WWF Suisse sur Facebook


Suivez le WWF sur Twitter

Consommer 300 g de #viande par semaine plutôt que 2 kg de viande par semaine. Et toi @legrandjd, que fais-tu… https://t.co/HSkU0cjiJc
il y a 54 minutes @WWF_Suisse

Votre don au WWF est déductible des impôts.