Emissions de CO2 - la Suisse peut et doit en faire plus

11 juillet 2017
Pour pouvoir contribuer efficacement à la stabilité du climat mondial, les émissions de CO2 de la Suisse devraient diminuer de manière nette. Seule la taxe sur le CO2 à présent plus élevée sur les combustibles et la révision totale et ambitieuse de la loi sur le CO2 permettront d’atteindre cet objectif.

Les émissions de CO2 issues de combustibles et de carburants n'ont pas baissé en Suisse, mais ont même légèrement augmenté. Pour que la Suisse atteigne les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat, une réduction de quasiment 4% par année serait nécessaire. De cette manière, notre pays contribuerait de manière équitable à la lutte globale contre les changements climatiques.

La dernière hausse de la taxe sur le CO2 prélevée sur les carburants fossiles comme le pétrole et le gaz naturel est un instrument efficace pour faire baisser les émissions. Selon le principe du pollueur-payeur, les coûts n’incomberont qu’à ceux qui nuisent excessivement au climat et donc à la collectivité. En échange, ceux qui feront l’effort de ménager le climat recevront de l’argent en retour. En effet, près des deux tiers des recettes de la taxe seront redistribués à la population et à l’économie par l’intermédiaire des assurances-maladie et des caisses de compensation AVS. Un tiers, à l'avenir au maximum 450 millions de francs suisses, profitera au Programme Bâtiments visant à promouvoir des mesures d’économies de CO2 efficaces comme les assainissements énergétiques ou les énergies renouvelables.

La hausse modérée de la taxe sur le CO2 ne suffira toutefois pas à atteindre les objectifs climatiques à l’avenir. En effet, le trafic, qui occasionne un tiers des émissions de gaz à effet de serre en Suisse, reste exonéré de la taxe. Le WWF exige donc que la Suisse l’intègre également à la future révision totale de la loi sur le CO2 et qu’elle s’inspire de pays pionniers comme la Suède en ce qui concerne l'objectif climatique: par rapport à la Suisse, cette dernière prévoit en effet de réduire le double d’émissions de CO2 d’ici 2030, une décision adoptée à une écrasante majorité par son Parlement. Le WWF Suisse ne peut qu’appeler de ses vœux un soutien de cet ordre à un objectif de protection du climat ambitieux et à des mesures efficaces pour la Suisse.

Contact:
Elmar Grosse Ruse, responsable par intérim du département Climat et énergie, 078 745 23 41.

 
Le trafic engendre de très nombreuses émissions.
© WWF-Canon / Michel GUNTHER

Abonnez-vous à la newsletter du WWF

Avec la newsletter, le WWF vous présente chaque mois ses projets et ses activités, vous donne des nouvelles de l'environnement, et vous informe des possibilités de soutien qui s'offrent à vous.

Devenez fans du WWF Suisse sur Facebook


Suivez le WWF sur Twitter

RT @ARTEfr: De paradis à enfer, comment le pouvoir joue s/ l'#écosystème protégé de #Bornéo? https://t.co/SVQJ1FlLhn https://t.co/HSorYZsUxF
il y a 9 heures @WWF_Suisse

Votre don au WWF est déductible des impôts.