/ ©: Chris Martin Bahr / WWF-Canon

Loup

Le loup est une espèce protégée en Suisse (loi fédérale sur la chasse de 1988, Convention de Berne de 1982). Il est également protégé dans de nombreux pays d’Europe.
La rivalité entre l’homme et le loup pour le gibier et les territoires a conduit à l’extermination de ce dernier dans une grande partie de l’Amérique du Nord et de l’Eurasie. Le loup a disparu de Suisse depuis déjà la fin du
17e siècle. Dans le nord du massif alpin, il a pu se maintenir jusque vers les années 1830 et dans le sud des Alpes et le Jura, jusqu’en 1871. Quelques spécimens d’origine inconnue ont également été tués en Suisse au cours du siècle précédent.

Les loups sont de retour en Suisse

Au début des années 1970, des spécialistes estimèrent qu’il restait environ 100 loups en Italie. Grâce à la protection juridique depuis 1976, à l’interdiction des appâts empoisonnés, à l’augmentation des proies et à un travail d’information ciblé, le loup a depuis doublé son territoire en Italie et a quadruplé en nombre. En 1985, ils ont pour la première fois été aperçus dans les environs de Gênes. La première preuve officielle de la présence du loup dans les Alpes maritimes françaises date de 1992. Cette évolution a conduit à l’arrivée du loup en Suisse par le sud depuis 1995. Suite à l’apparition de quelques animaux isolés, en général de jeunes loups mâles, ce n’est qu’une question de temps avant que des familles entières se forment – des meutes. Des femelles ont déjà été aperçues en Suisse, ce qui permettra la formation de familles.

Le retour du loup est source de conflits avec les intérêts des hommes. La cohabitation avec ce grand prédateur exige de la tolérance et la volonté de s’adapter. Ceci concerne avant tout les formes actuelles d’élevage des moutons: les animaux – contrairement à des traditions séculaires – paissent dans les Alpes sans surveillance. Les animaux domestiques non protégés sont pour ainsi dire une véritable aubaine pour le loup, puisqu’ils sont plus faciles à attraper que des animaux sauvages. C’est pourquoi le WWF Suisse soutient la protection des troupeaux .

Le projet initié par le WWF en 2000, «Protection des troupeaux dans les Grisons», s’est révélé une grande réussite. Depuis lors, quasiment aucun mouton n’a été tué par le prédateur. Lorsque des chiens de troupeaux interviennent dans les pâturages alpins, les promeneurs doivent observer certaines règles, étant donné que les chiens protègent leurs moutons sans compromis. Les troupeaux doivent être largement contournés si possible. Dans tous les cas, les personnes promenant leurs chiens doivent les tenir en laisse. Des panneaux informent des mesures à prendre.

Agissez maintenant

  • Votre don permettra au WWF d'œuvrer en faveur du loup et de son habitat. II servira également à financer les mesures de protection de troupeau proposées aux propriétaires d'animaux de rente.

    Protéger les Alpes

Abonnez-vous à la newsletter du WWF

Avec la newsletter, le WWF vous présente chaque mois ses projets et ses activités, vous donne des nouvelles de l'environnement, et vous informe des possibilités de soutien qui s'offrent à vous.

Devenez fans du WWF Suisse sur Facebook


Suivez le WWF sur Twitter

Arrachage de plantes invasives au bord de la Versoix, samedi 9 juillet à Chavanne-de-Bogis: https://t.co/OpgJ5wIk0D https://t.co/yEubp0N8iN
il y a 7 heures @WWF_Suisse

Votre don au WWF est déductible des impôts.