Meeresschildkröte, 1024 x 768 Pixel / ©: www.wnf.nl

Tortues marines

Les tortues marines sont les ancêtres de la mer. Elles peuplent notre planète depuis plus de 150 millions d’années. A chaque saison de reproduction, tout les deux à trois ans, une femelle pond plusieurs centaines d’œufs. Le problème est que seuls quelques-uns de ces embryons parviendront à l’âge adulte.
En effet, les oiseaux, les ratons laveurs, les mouffettes, les renards et les crabes pillent les nids ou dévorent les tortues à peine écloses, sur leur chemin vers la mer, dans laquelle les attend déjà le prochain danger: les poissons.

Grâce à leurs pattes antérieures semblables à des nageoires, elles se déplacent rapidement dans l’eau; leurs pattes postérieures, courtes et larges, leur servant de gouvernail. Selon l’espèce, elles peuvent mesurer entre un et deux mètres. Leur espérance de vie est mal connue, mais on l’estime à une cinquantaine d’années.

Les tortues de mer se nourrissent d’algues, de végétaux marins, de crabes, de coquillages, de méduses, de moules et de petits poissons. A l’exception de la tortue luth, leur carapace est recouverte d’algues, de bernacles, de crustacés et de lichens.

Seules les femelles quittent la mer pour aller pondre leurs œufs sur les plages, et ce principalement la nuit. Les œufs sont placés dans un trou creusé dans le sable. Selon l’espèce, l’opération peut prendre de quelques minutes à quelques heures. Se trouvant dans un état de transe pendant la ponte, la tortue constitue une proie facile. Après avoir recouvert le trou dans lequel se trouvent les œufs, elle regagne la mer, épuisée.

Si toutes les tortues peuvent vivre en pleine mer, elles migrent plus ou moins loin des côtes. Certaines parcourent des distances phénoménales entre leur source de nourriture et leur lieu de ponte; on en a même vu traverser le Pacifique. La manière dont elles s’orientent au cours de leur périple reste cependant mystérieuse. La plupart du temps, cependant, les tortues séjournent à proximité des côtes. Seules la tortue luth et la tortue olivâtre restent constamment au large.

Agissez maintenant

  • Tortues marines

    Nom scientifique
    Cheloniidae avec 6 espèces et Dermochelyidae avec 1 espèce

    Habitat
    Les tortues marines vivent dans toutes les mers tropicales et subtropicales du globe. On les trouve en pleine mer et aussi près des côtes.

    Population
    Des précisions relatives à l’effectif ne sont pas possibles; tendance: en diminution

    Statut de menace
    UICN: 2 espèces: en danger critique d’extinction; 1 espèce: en danger; 3 espèces: vulnérable; 1 espèce: données insuffisantes
    CITES: Annexe I (toutes les espèces)
  • Menaces qui pèsent sur les tortues marines

    Les tortues marines n’atteignent généralement leur maturité sexuelle qu’après plusieurs décennies. Or, de moins en moins d’individus atteignent cet âge. Outre les dangers naturels qui les guettent sur terre et en mer, l’homme est devenu aujourd’hui leur plus grand ennemi. Bien que la chasse des tortues soit interdite, celles-ci continuent d’être massacrées par milliers pour leur viande, leur carapace et leur peau. Beaucoup sont victimes des filets de pêche, une mort particulièrement atroce. Leurs lieux de ponte se raréfient, du fait du bétonnage des plages, sans compter les pilleurs qui viennent vider les nids et vendre les œufs comme des mets raffinés de la région.

  • Engagement du WWF pour les tortues marines

    Une protection efficace des tortues de mer nécessite que l’on prenne en compte l'intégralité de leur cycle de vie. Les projets tels que le RUMAKI Seascape Programme en Tanzanie, ont pour but d’assurer la survie des tortues durant la ponte, puis celle des bébés durant l’éclosion des œufs. Pour protéger les tortues adultes pendant leur long périple à travers les océans, des traités internationaux sont indispensables. En collaboration avec le réseau TRAFFIC, le WWF combat le commerce illégal de chair et d’œufs de tortue.

Abonnez-vous à la newsletter du WWF

Avec la newsletter, le WWF vous présente chaque mois ses projets et ses activités, vous donne des nouvelles de l'environnement, et vous informe des possibilités de soutien qui s'offrent à vous.

Devenez fans du WWF Suisse sur Facebook


Suivez le WWF sur Twitter

La protection du #récif de #Belize est totalement insuffisante! Faites pression ici ➡ https://t.co/iotB36bPia… https://t.co/4PadRjEeKP
il y a 6 heures @WWF_Suisse

Votre don au WWF est déductible des impôts.