Forêt de bambous du point de vue du sol forestier
économiser du CO2 pour préserver le climat et la forêt

Dans le sud de la Chine, des cuisinières efficaces permettent de réduire de moitié la consommation de bois

Je donne

Des poêles à bois efficaces pour la population locale du Sichuan afin qu'elle ne coupe plus la forêt. Cela permet d'économiser du CO2 et de protéger la forêt.

Economiser du CO2: un jeu d'enfant

Une cuisinière à haute efficacité énergétique

Une cuisinière à bois du WWF permet de limiter les pertes d'énergie à la cuisson, rejette moins de suie et garde la chaleur plus longtemps.

Moins de bois de feu

Chaque famille équipée d'une nouvelle cuisinière économise quotidiennement 35 kilogrammes de bois, soit 11 tonnes par an. Les forêts s'en trouvent ainsi préservées.

* 12,4 tonnes de CO2 émises par personne. Source: 2011, Office fédéral de l'environnement

Economiser 13 tonnes de CO2

Chaque nouvelle cuisinière permet d'économiser 13 tonnes de CO2 par an, soit l'équivalent des émissions annuelles générées par un Suisse moyen*.

* 12,4 tonnes de CO2 émises par personne. Source: 2011, Office fédéral de l'environnement

Un feu de bois omniprésent dans la vie quotidienne

Au Sichuan, dans le sud de la Chine, les cuisinières à bois fonctionnent quasiment jour et nuit, surtout l'hiver. Le foyer sert à la fois pour la cuisson des aliments et le chauffage. C'est pourquoi le WWF finance la construction de nouvelles cuisinières efficaces. Cette opération simple a des effets importants: une cuisinière de ce type consomme deux fois moins de bois de feu qu'un foyer ouvert, ce qui permet d'économiser 13 tonnes de CO2 par an. Les familles s'épargnent désormais la corvée de bois quotidienne et les forêts environnantes s'en trouvent préservées. En outre, les émissions de suie sont réduites de 75%, ce qui améliore considérablement la qualité de vie des villageois.

Foyer dans une maison d'une famille Yi, Chine
femme Yi devant un nouveau four en Chine

Très gourmand en bois, le foyer ouvert rejette de la suie dans la pièce d'habitation. Un don de 300 francs permet au WWF de construire et d'entretenir une cuisinière à bois maçonnée dotée d'une cheminée.

Notre objectif

D'ici 2020, nous entendons construire dans la province du Sichuan 20 000 cuisinières peu gourmandes en bois, de sorte que plus aucune famille ne devra utiliser un foyer ouvert. Cela nous permettra d'économiser 260 000 tonnes de CO2 par an et de protéger 28 km² de forêt.

Notre projet au Sichuan

Le défi

L'ethnie Yi regroupe quelque 4 millions de personnes en Chine. Forte d'une culture de plus de 6000 ans, cette minorité possède une langue et une écriture qui lui sont propres. Les minorités n'étant guère soutenues dans l'empire du Milieu, elles vivent très simplement de l'élevage et de l'agriculture. Le bois constitue leur principale matière première, aux dépens des forêts environnantes.

L'engagement du WWF sur place

Le WWF finance la construction des cuisinières: il rémunère des ouvriers de la ville qui disposent du savoir-faire requis. La population locale participe aux coûts des matériaux et se procure la nouvelle batterie de cuisine. Une fois par an, des experts indépendants contrôlent les émissions de CO2 et, partant, l'efficacité des cuisinières. Même leur entretien et leur réparation sont garantis par le WWF.

La réserve naturelle de Mamize

La réserve naturelle de Mamize est située au cœur d'une région montagneuse reculée de la province du Sichuan, dans le sud-ouest de la Chine centrale. Des forêts mixtes subalpines abritent une poignée de pandas géants sauvages.

Une femme du village qui tient une pancarte en langage Yi, ce qui traduit signifie MERCI DE VOTRE CONFIANCE, Chine

Une villageoise tient une pancarte en langue Yi, ce qui se traduit par MERCI.