Jaguar (Panthera onca) dans la forêt atlantique

Protection du jaguar dans le Haut Paraná

Le plus grand félin du continent américain est menacé d'extinction. Le WWF s'associe donc aux autorités et à la population locale pour assurer sa survie. Et leur travail porte ses fruits: la forêt tropicale du Haut Paraná abrite à présent 80 jaguars, contre 60 il y a peu.

Le jaguar: un pour tous

«En protégeant le jaguar, nous assurons également la préservation de l'ensemble de l'écosystème dont il fait partie.»

Le jaguar est un élément clé dans la sauvegarde de la forêt atlantique. C'est l'un des plus gros prédateurs de la région, et son mode de vie détermine le comportement d'un grand nombre de plantes et d'animaux. En effet, en chassant des espèces végétariennes comme le cabiaï, il contribue à réguler le rajeunissement des bois. Ainsi, Matthias Diemer, responsable projet du WWF, explique: «En protégeant le jaguar, nous assurons également la préservation de l'ensemble de l'écosystème dont il fait partie.» Une région est particulièrement importante pour la sauvegarde de ce félin: celle du Haut Paraná, dans la partie argentine de la forêt atlantique, qui abrite une impressionnante diversité d'espèces. On trouve ainsi jusqu'à 450 arbres différents sur un seul hectare de ce territoire, et plus de 50% de ces végétaux ainsi que 90% des amphibiens qui y vivent ne se trouvent nulle part ailleurs sur la planète. Leur équilibre naturel est précaire, et si le jaguar vient à disparaître, cet équilibre sera rompu, entraînant potentiellement l'extinction d'autres espèces.

Notre objectif: 250 jaguars

Seules deux zones de la forêt atlantique abritent encore des populations de jaguars supérieures à 50 individus, et l'une d'entre elles est le Haut Paraná. C'est le territoire de ce félin situé le plus au sud. Le WWF y a d'ores et déjà remporté quelques succès: en effet la population a augmenté de 30%, passant de 60 à 80 individus. Mais pour assurer la préservation de l'espèce sur le long terme, il faut porter ce chiffre à au moins 250 animaux dans la région. Un objectif que le WWF entend atteindre grâce à un programme ciblé qui s'articule autour de trois axes principaux: protection de l'habitat, lutte contre le braconnage et résolution des conflits entre les éleveurs et les jaguars.

Jaguar (Panthera onca)

Le jaguar est un élément clé de l'écosystème de la forêt atlantique

Le WWF agit pour sauver le jaguar

Disparition de la forêt dans le Haut Paraná

Superficie de la forêt (en km²)

Disparition de la forêt dans le Haut Paraná depuis le début du projet du WWF. La déforestation a pu être ralentie.

  • La déforestation du Haut Paraná a déjà pu être considérablement freinée grâce aux projets précédents menés par le WWF. Ainsi, entre 2010 et 2014, la surface totale déboisée était inférieure de 23% à la superficie d'il y a 10 ans.
  • Mais la forêt reste très morcelée en de nombreux endroits. Un phénomène qui constitue un obstacle important pour le jaguar dans la mesure où son territoire naturel est généralement très étendu. Des programmes de protection durable de la forêt et de la nature doivent permettre d'offrir de nouveau un espace vital au félin, et des corridors biologiques doivent relier les différentes aires protégées.
  • Le travail des gardes-chasse a gagné en efficacité ces dernières années grâce à de nouvelles méthodes de planification et de gestion, leur permettant notamment de lutter plus efficacement contre le braconnage. Il est également prévu de mettre en place un système d'alerte afin que les populations rurales puissent signaler les comportements suspects.
  • Par le passé, les jaguars s'en sont toujours régulièrement pris aux troupeaux des agriculteurs locaux. Pour résoudre autant que possible ces conflits, une hotline a été mise en place à destination des petits paysans de la région pour que les autorités et les spécialistes puissent intervenir en urgence de manière appropriée. Ce système est complété par des fermes pilotes sur lesquelles sont testées et présentées différentes solutions de protection des troupeaux. Les agriculteurs de la région peuvent ainsi y découvrir dans la pratique à quelles méthodes il peuvent recourir pour éviter les attaques de jaguars.

Votre don est utile

Le travail du WWF porte ses fruits: la population de jaguars augmente. Cependant, pour préserver sur le long terme la diversité génétique de cet animal, il faut porter leur nombre à 250 individus. Aidez-nous à préserver le chasseur le plus élégant de la forêt atlantique.

Jaguar se glisse en elle-même

J'aide le jaguar

CHF Mon don
Montant minimal: CHF
Montant maximal: CHF

Votre don permet au WWF de protéger la forêt tropicale.