©
©
Rivière Watcher Mars Stauffer se trouve sur une pierre de Bünz rivière, il a réhabilité

Riverwatch - comment nous valorisons nos cours d'eau

Les rivières et les ruisseaux doivent regagner en vitalité et en biodiversité. Avec l'aide de nos gardes-rivière Riverwatch, nous œuvrons pour la valorisation du paysage fluvial helvétique et collaborons avec les autorités pour mettre sur pied des projets de revitalisation.

Fish Pass Check

Machen Sie mit beim « Fish Pass Check » und helfen Sie mit, die freie Fischwanderung und somit auch den ökologischen Zustand der Schweizer Gewässer zu verbessern!

Viele unserer Flüsse sind mit Querbauten wie Wasserkraftwerken verbaut. Diese verhindern u.a. die freie Fischwanderung, was zu einem Rückgang oder sogar Verlust von Fischbeständen führt; denn Fische wandern beispielsweise für Nahrungssuche, zur Fortpflanzung oder zum Schutz vor Feinden. Damit Fische trotz Querbauten wandern können, ist es sehr wichtig, dass sie geeignete und gut unterhaltene Fischtreppen haben.

Ziel des Projektes « Fish Pass Check » ist es, viele Daten zum aktuellen Zustand von Fischtreppen bei Wasserkraftwerken in der Schweiz zu erheben. Es geht dabei nicht um die technische Beurteilung von Fischtreppen, sondern wir untersuchen, ob der Unterhalt der Fischtreppen regelmässig erfolgt und diese von den Betreibern von Abfällen, Altholz etc. gereinigt werden, damit ihre Funktionsfähigkeit erhalten bleibt.

Diese Datengrundlage nutzt der WWF, um medial Druck zu erzeugen und sich bei den Kantonen und bei nationalen Plattformen dafür einzusetzen, dass die Funktionsfähigkeit der Fischaufstiegshilfen verbessert wird. Unsere Auswertung ist aussagekräftiger, wenn man mehrmals zum gleichen Objekt geht.

Wichtige Hinweise

Was passiert mit meinen Einträgen

Ihre Einträge werden nicht veröffentlicht, sondern nur von WWF-Mitarbeiterinnen und Mitarbeitern zu einem Bericht verwertet. Bei einer allfälligen Nutzung eines einzelnen Eintrags werden Sie vorgängig kontaktiert.

Datenschutz

Das Fish Pass Check - Formular kann nur genutzt werden, wenn Vorname, Name und Email-Adresse angegeben werden. Wir brauchen die Email-Adresse nur für dieses Projekt. Iher Einträge werden während der Dauer des Projekts beim WWF gespeichert und werden keinen anderen zur Verfügung gestellt. Das Fish Pass Check – Projektteam wird Sie nur per Email kontaktieren. Z.B. mit wichtigen Projektinformationen oder wenn weitere Informationen zu einem Eintrag benötigt werden.

Hinweise zur Sicherheit

Tätigkeiten nahe am Wasser stellen immer ein Sicherheitsrisiko dar. Die Teilnehmerinnen und Teilnehmer des Projektes «Fish Pass Check» nehmen auf eigenes Risiko teil und der WWF kann nicht haftbar gemacht werden für jeglichen Schaden der Nutzerinnen und Nutzer des Formulars. Bitte lesen und befolgen Sie folgende Hinweise:

  • Halten Sie ausreichend Abstand von einem Fliessgewässer.
  • Flüsse können nach Regen oder bei der Öffnung von Schleusen stark anschwellen. Entfernen Sie sich im Fall eines Hochwassers.
  • Uferböschungen können unterspült sein und einstürzen.
  • Betreten Sie nicht unbefugt Privateigentum.
  • Klettern Sie nicht auf Wasserkraftwerken und Fischtreppen rum.
  • Gehen Sie nicht ins Wasser.
  • Begeben Sie sich nicht in Gefahr, um eine Fischtreppe zu fotografieren.
  • Trinken Sie kein Flusswasser und vermeiden Sie bei offenen Wunden Wasserkontakt.
  • Kinder sollten immer von einem Erwachsenen begleitet werden.

Hinweise zur Suche der Kraftwerke

Die Datenpunkte auf Google zeigen die Zentrale des jeweiligen Wasserkraftwerkes an. Die Fischtreppen werden daher nicht genau an diesem Punkt liegen, aber in der meisten Fällen werden sie in der unmittelbaren Umgebung sein.

Es gibt unterschiedliche Arten von Fischtreppen, aber das Prinzip ist sehr ähnlich: über mehrere Stufen von Becken, verbunden durch Schlitze, Schlupflöcher etc., kann ein Fisch neben dem Wasserkraftwerk hinaufsteigen. Der WWF ist am Zustand des Unterhalts aller Arten der Fischtreppen interessiert. Für Sie ist wichtig zu wissen, dass nicht alle Fischtreppen gleich aussehen. Daher siehe folgende Bilder der häufigsten Arten von Fischtreppen.

©
Vertical-Slot-Pass aus Koblenz an der Mosel
©
Naturnaher Raugerinnepass in Wettingen an der Limmat
©
Umgehungsgerinne in Ryburg-Schwörstadt am Rhein

Fischtreppen: Vertical-Slot-Pass aus Koblenz an der Mosel (links) - Naturnaher Raugerinnepass in Wettingen an der Limmat (oben) - Umgehungsgerinne in Ryburg-Schwörstadt am Rhein (unten)

Des canaux bétonnés aux cours d'eau naturels

«Martins-pêcheurs, truites, castors ou encore hotus: tous ces animaux doivent retrouver leurs marques dans nos cours d'eau!»

©
Angelika Koprio

Autrefois, le paysage était traversé de fleuves sinueux et de ruisseaux arborés. Mais au début du 20e siècle, les marais ont été asséchés pour les besoins de l'agriculture ou la construction de nouveaux bâtiments. De nombreux cours d'eaux coulent désormais en ligne droite, privés de dynamique.

Le WWF entend rendre aux cours d'eau suisses leur statut d'habitat naturel pour de nombreuses espèces menacées. En effet, les eaux de notre pays abritent près de la moitié de la biodiversité nationale – faune et flore confondues. Martins-pêcheurs, truites, castors ou encore hotus doivent retrouver leurs marques dans nos rivières.

C'est pourquoi le WWF a mis sur pied, en 2005, le projet Riverwatch qui vise, avec l'aide de bénévoles, à redonner vie aux cours d'eau helvétiques. Grâce à des initiatives de revitalisation, les ruisseaux ont retrouvé différentes vitesses de courant, des pierres et des troncs d'arbres offrent un refuge aux poissons, tandis que les rives, aménagées de manière naturelle, permettent aux animaux et aux oiseaux d'accéder de nouveau à l'eau.

©
Un martin-pêcheur attrape un poisson
©
La rivière Bünz dans le canton d'Argovie après la revitalisation
©
Salmon River en Suisse

Les cours d'eau revitalisés attirent des espèces de plantes et d'animaux disparues

Les gardes-rivière Riverwatch, nos ambassadeurs pour des fleuves vivants

Un garde-rivière en action

Le WWF a déjà formé près de 350 gardes-rivière Riverwatch afin de valoriser les rivières et ruisseaux helvétiques.

Nous ne pourrions pas rendre vie aux fleuves suisses sans l'engagement de nos gardes-rivière Riverwatch. Ces bénévoles observent et recueillent des informations sur des tronçons de cours d'eau, signalent les changements positifs et négatifs et se mobilisent pour réclamer l'amélioration des eaux de rivières. A leurs côtés, le WWF milite pour le lancement de revitalisations, soutenues par les autorités au travers de la loi sur la protection des eaux votée en 2011, et qui prévoit d'aménager, dans la mesure du possible, les cours d'eau et les lacs de Suisse de manière plus naturelle ces 80 prochaines années.

Le WWF propose à tous les gardes-rivière Riverwatch une formation exhaustive, d'une durée de quatre jours. Par ailleurs, des manifestations et des excursions sont régulièrement organisées pour permettre aux bénévoles de toute la Suisse de se retrouver pour échanger leurs expériences.

Enfin, les gardes-rivière mènent un travail inestimable de sensibilisation de l'opinion publique: grâce à leurs efforts, 17 projets de revitalisation ont pu être mis en œuvre, démontrant dans la pratique l'importance des cours d'eau naturels comme habitat.

Un garde-rivière Riverwatch relate le succès de son premier projet

«Je souhaite laisser une nature intacte à mes enfants et petits-enfants.»

©
Portrait de Mars Stauffer, rivière Watcher

Mars Staufer se réjouissait de pouvoir consacrer sa retraite à une activité pleine de sens. Ainsi, lorsqu'il a appris l'existence du projet Riverwatch, c'est sans hésiter qu'il a contacté le WWF, devenant l'un des premiers gardes-rivière Riverwatch de Suisse.

Le Bünz, quatrième fleuve d'Argovie, coule tout près de chez Mars Staufer. Il a été «corseté» il y a quelques années, si bien qu'aujourd'hui, il est canalisé et coule de façon uniforme sur presque toute sa longueur. A l'initiative de Mars Staufer, le canton a entrepris de revitaliser progressivement ses eaux. Le garde-rivière bénévole avait auparavant convaincu les propriétaires fonciers de la nécessité de ce projet. C'est ainsi qu'une aire de jeux aquatique dotée d'un petit ruisseau a même pu être aménagée pour permettre aux enfants de découvrir de façon ludique les structures propres aux eaux naturelles.

Avant la revitalisation, les truites ne pouvaient pas pondre dans le Bünz, les sols étant trop durs pour qu'elles y creusent leurs frayères. Aujourd'hui, le Bünz est redevenu un vrai cours d'eau, aux sols naturels: les truites peuvent désormais repousser de leur nageoire caudale le gravier meuble qui recouvre le fond et y déposer leurs œufs avant de les recouvrir d'une couche de petits cailloux. Mais elles ne sont pas les seules à en profiter: ces structures naturelles sont en effet bénéfiques à de nombreuses autres espèces d'animaux.

Mars Staufer a été si positivement surpris du succès de son premier projet qu'il en a tout de suite initié un autre sur le même cours d'eau.

Revitaliser pour donner plus d'espace à la nature

La revitalisation consiste à donner plus d'espace au cours d'eau, de manière à ce que celui-ci puisse mieux déployer sa dynamique propre et la diversité de sa structure. Pour ce faire, les gardes-rivière Riverwatch installent différents éléments tels que des zones de gravier ouvertes, des bras secondaires ou des berges concaves.

©
Bünz avant revitalisation
©
Bünz dans le canton d'Argovie après la revitalisation

Le Bünz avant et après la revitalisation

Rejoindrez-vous les rangs de nos gardes-rivière Riverwatch?

Aidez-nous à revitaliser les fleuves afin de préserver la biodiversité de notre pays. Le WWF vous propose une formation de garde-rivière Riverwatch pour apprendre à mettre sur pied vos propres projets de revitalisation. Contactez notre coordinatrice de projet, Tamara Diethelm. Nous avons hâte de vous former!

Ce que vous pouvez faire d'autre

Engagez-vous pour un environnement varié et intact en agissant bénévolement pour la nature et les cours d'eau, ou devenez membre du WWF pour soutenir nos efforts pour un avenir durable.

©
Les bénévoles de la section WWF St. Gallen sur l'aide Brändliberg, Saint-Gall, Suisse

Bénévolat

Agissez concrètement pour la nature et l'environnement et choisissez l'un de nos engagements bénévoles.

©
Bonobo mère embrassant son bébé

Adhésions adultes

En devenant membre du WWF, vous rejoignez un immense réseau: plus de 5 millions de personnes dans le monde entier soutiennent déjà nos projets.

Downloads