23. août 2018 — Communiqué de presse

Interdiction des ampoules halogènes: bénéfique pour le climat et le porte-monnaie

A partir du 1er septembre 2018, les ampoules halogènes seront interdites en Suisse et dans l’UE. Une interdiction rentable - tant pour le climat que pour les consommateurs -, comme le démontre un calcul des coûts complet.

Le 1er septembre 2018, l’interdiction des ampoules halogènes entrera en vigueur en Suisse et au sein de l’UE. Une fois passée cette date, bon nombre d’ampoules halogènes ne pourront plus être vendues en raison de leur faible efficacité: un bénéfice pour les consommateurs, car cette ordonnance permet d’économiser des frais d’électricité inutiles. C’est ce qui ressort d’un calcul global sur dix ans, réalisé par topten.ch. En effet, si les ampoules halogènes sont la plupart du temps meilleur marché en magasin, comme elles ne fonctionnent qu’environ deux ans, il faut en acheter cinq sur une période de dix ans. Ainsi, dix ans d’éclairage avec une lampe halogène (besoins en électricité compris) revient à quelque 100 francs. En comparaison sur la même période, une ampoule LED ne coûtera que 20 francs (cf. https://www.topten.ch/private/article/halogenlampenverbot-2018-fr, calcul sur la base de 1000 heures d’utilisation par an et de 20 ct/kWh).

 

Il ne s’agit pas de stocker mais de passer au LED

L’ordonnance ne consiste pas en une interdiction technologique, mais détermine des exigences minimales en termes d’efficacité. Dans la pratique, ces contraintes se traduisent toutefois par une interdiction effective des ampoules halogènes. Néanmoins, il n’en résulte aucun désavantage pour les consommateurs, bien au contraire. Aussi bien au niveau écologique que financier, on économise sur toute la durée d’utilisation (y compris fabrication et élimination) lorsque les ampoules halogènes existantes qui fonctionnent encore doivent être remplacées au plus vite. Mieux vaut donc laisser au magasin les stocks restants de ces ampoules très friandes en énergie. Le portail en ligne topten.ch répertorie les ampoules LED les plus efficaces de classe énergétique A+ et A++ (en allemand uniquement).

 

Autre effet positif de l’interdiction des ampoules halogènes: elle contribue à économiser de l’électricité. En effet, les ampoules halogènes utilisent environ dix fois plus d’énergie que leurs homologues à LED. Aujourd’hui, près de 12% de la consommation électrique en Suisse sont à mettre sur le compte de l’éclairage.

 

Informations de fond

En 2009, l’Union européenne a décidé d’interdire progressivement les ampoules à incandescence et les ampoules halogènes, toutes deux inefficaces. La Suisse a repris l’ordonnance européenne et a inscrit cette prohibition dans l’ordonnance sur les exigences relatives à l’efficacité énergétique (OEEE). A partir du 1er septembre 2018, seules certaines ampoules halogènes sélectionnées, pour lesquelles aucun équivalent à LED n’est encore disponible, resteront autorisées. Les autres ne pourront plus être importées ou produites pour la revente sur le marché européen. Il sera toutefois permis de vendre les stocks restants. Il existe, en contrepartie, une vaste gamme d’ampoules alternatives à LED avec les mêmes socles.

Contact:

Pierrette Rey, porte-parole du WWF Suisse, 021 966 73 75