19. décembre 2017 — Communiqué de presse

Les scientifiques découvrent 115 nouvelles espèces dans la région du Grand Mékong

Un lézard crocodile, une tortue mangeuse d'escargots et une chauve-souris fer à cheval qui aurait sa place dans un film de Star Wars: voici trois espèces parmi les 115 nouvelles découvertes dans la région du Grand Mékong en 2016, selon un nouveau rapport publié aujourd'hui par le WWF.

Le rapport, Stranger Species, documente le travail de centaines de scientifiques d'universités, d'organisations de conservation et d'instituts de recherche du monde entier qui ont découvert 11 amphibiens, deux poissons, 11 reptiles, 88 plantes et trois mammifères au Cambodge, au Laos, au Myanmar, en Thaïlande et au Vietnam.

Les découvertes incluent aussi une grenouille de couleur magnifique trouvée au Vietnam, deux espèces de taupes et un spécimen de poisson du Cambodge avec un corps long et des rayures pâles. Cela porte à 2524 le nombre total de nouvelles espèces de plantes, oiseaux, mammifères, reptiles, poissons et amphibiens découverts dans la région entre 1997 et 2016. «Plus de deux nouvelles espèces par semaine et 2500 ces 20 dernières années montrent à quel point le Grand Mékong est extrêmement important pour la biodiversité mondiale, commente Doris Calegari, responsable de la biodiversité au WWF Suisse.

Voici quelques espèces marquantes:

  • Une chauve-souris de montagne, Rhinolophus monticolus, que l'on trouve dans certaines forêts du Laos et de Thaïlande. Sa structure faciale en forme de fer à cheval - connue sous le nom de feuille de nez - rappelle les personnages de la célèbre cantine de Star Wars.

  • Le lézard crocodile, Shinisaurus crocodilurus vietnamensis, est un lézard de taille moyenne qui vit dans des habitats éloignés au sud de la Chine et au nord du Vietnam. Il est si fortement menacé par la destruction de son habitat due à l'extraction du charbon et par le commerce des animaux de compagnie que seuls 200 individus survivraient.

  • La tortue mangeuse d'escargots, Malayemys isan, n’a pas été découverte dans une rivière ou une forêt, mais sur un marché local dans le Nord-Est de la Thaïlande. Selon le scientifique qui l’a repérée, la tortue est menacée par des infrastructures telles que des digues et des barrages et demande instamment qu'elle soit protégée par la loi thaïlandaise.

  • Une grenouille aux couleurs vives, Odorrana Mutschmanni, est l'une des cinq nouvelles espèces découvertes au Nord du Vietnam par une équipe de recherche. Elles sont menacées par les carrières de ciment et la construction de routes.

La région du Grand Mékong subit d'intenses pressions de développement, des mines aux routes et aux barrages, menaçant la survie des paysages naturels qui la rendent si unique. Le braconnage pour la viande de brousse ou le commerce illégal de la faune sauvage pour plusieurs milliards de dollars exerce une pression supplémentaire, ce qui signifie que de nombreuses espèces pourraient disparaître avant même d'être découvertes.

«A mesure que nous découvrons de nouvelles espèces qui pourraient intéresser les braconniers, nous devons renforcer notre approche visant à accroître la protection de l'habitat et la formation des gardes-forestiers afin d'empêcher qu'un plus grand nombre d'espèces ne se retrouvent sur les marchés plutôt que dans la nature. Et nous devons exhorter les gouvernements à fermer les marchés qui vendent des espèces menacées et à renforcer les lois et règlements internationaux qui luttent contre ce phénomène », souligne encore Doris Calegari.

Photos: https://drive.google.com/drive/u/1/folders/17uu3dBJuZMlN6s5701pFXjoDBtK7JWW9

Rapport Stranger Species: www.panda.org/strangerspecies

Contact

Doris Calegari
Responsable de la biodiversité, WWF Suisse
044 297 22 37