La lumière du soleil sur les coraux, la Grande barrière de corail, Quensland, Australie.
Coraux

Un monde sous-marin à couper le souffle

Coraux: un monde sous-marin à couper le souffle

Un univers chatoyant et bigarré

Ce sont les coraux qui donnent au monde sous-marin ses couleurs et ses formes fascinantes. Constituant l'un des plus vieux écosystèmes de la planète, ils abritent un quart de la totalité des espèces de faune et de flore marines. Le WWF soutient la mise en place d'aires protégées dans les régions riches en coraux et lutte contre les changements climatiques afin d'enrayer leur disparition.

Ne possédant ni bras, ni jambes, ni visage, les coraux font partie de la famille des cnidaires. Fascinantes, ces entités se composent d'une multitude de minuscules organismes invertébrés, les polypes, qui vivent en symbiose avec des algues unicellulaires. Ces dernières utilisent la photosynthèse pour produire de l'oxygène et du sucre dont les coraux assurent la transformation en échange d'un abri et de nutriments.

Les coraux jouent un rôle majeur dans la préservation des écosystèmes où ils se trouvent. Les récifs coralliens sont en effet le biotope marin le plus riche en biodiversité et le plus productif. Ils offrent un habitat idéal pour un quart des espèces végétales et animales sous-marines. Ce sont les coraux qui assurent la formation de ces récifs: leurs polypes sécrètent en effet du carbonate de calcium, bâtissant ainsi peu à peu un exosquelette baptisé corail. Mais ce phénomène nécessite plusieurs centaines d'années pour la plupart des espèces de coraux.

Compte tenu de la lenteur de cette croissance, tout récif détruit représente une perte colossale. Un récif corallien qui a mis plusieurs centaines d'années à se former peut être réduit à néant en l'espace de quelques minutes par un chalutage de fond. En s'engageant contre le réchauffement climatique et pour des méthodes de pêche durables, le WWF œuvre à la sauvegarde des coraux. En outre, avec les populations et les autorités locales, l'organisation soutient la création d'aires marines protégées dans les régions abritant des récifs coralliens afin que les générations futures puissent elles aussi en admirer la beauté chatoyante.

Nom scientifique

D'eau froide ou de surface, les récifs coralliens font partie du groupe des cnidaires (Cnidaria)

Espèces

6405 espèces, dont

les coraux durs (Scleractinia), qui comptent 1491 espèces,

les coraux mous (Alcyonacea), qui comptent 3376 espèces,

et les coraux noirs (Antipatharia) qui comptent 246 espèces

Population

Aucun chiffre connu pour la plupart des espèces

Tendance: à la baisse

Diffusion

Toutes les mers du globe, parfois en eaux douces

Un monde sous-marin en danger

Les récifs coralliens sont détruits plus vite qu'ils ne repoussent: il faut en effet plusieurs centaines d'années à un tel écosystème pour se renouveler. Changement climatique, surpêche, méthodes de capture destructrices et pollution des océans font que les trois quarts des récifs du monde sont aujourd'hui menacés d'extinction.

Blanchissement des coraux

Les coraux sont très sensibles au réchauffement des océans. La moindre hausse de la température de l'eau fait s'éloigner les algues des polypes avec lesquels elles vivent en symbiose. Les polypes étant incolores, les coraux prennent une teinte blanche brillante lorsque ce phénomène se produit. C'est ce que l'on appelle le blanchissement. Lorsque la hausse des températures se maintient, les polypes meurent, sont envahis par les algues ou laissent place à des exosquelettes calcifiés décolorés.

Verbleichte île de corail Kavieng, Papouasie-Nouvelle-Guinée

Chalutage profond

De plus en plus répandue, la pêche en eaux profondes consiste à racler le fond des océans à l'aide de vastes filets qui détruisent tout sur leur passage, en particulier des récifs coralliens qui ont mis plusieurs centaines d'années à pousser et dont certains sont encore quasiment inconnus, notamment en eaux froides.

chalut de fond avec une plaque d'acier détruit le corail, le Mexique.

Commerce de coraux

Les coraux sont très appréciés au fond des mers mais aussi montés en bijoux. L'exosquelette des espèces particulièrement recherchées, notamment les coraux rouges, bleus ou noirs, est travaillé en grandes quantités et fait l'objet d'un commerce à l'échelle mondiale. Or ces coraux comptent un certain nombre d'espèces protégées qui ne peuvent être exportées qu'avec l'autorisation de leur pays d'origine.

corrals rouges à un étal de souvenir en Tunisie

Pollution et sédimentation

Lorsque des installations portuaires sont construites à proximité de récifs coralliens, les eaux usées, les engrais, les pesticides et les sédiments sont parfois rejetés à la mer sans être filtrés, détruisant les coraux.

Des aires protégées pour les coraux

Le WWF assure la protection des récifs coralliens depuis les années 1970 grâce à différentes mesures: création de nouvelles aires marines protégées, lutte contre les méthodes de pêche destructrices, engagement contre le réchauffement climatique et lobbying en matière de politique marine et halieutique.

Les aires marines protégées sont l'une des méthodes les plus efficaces pour sauvegarder les coraux et le monde sous-marin exceptionnel qu'ils abritent. Dans ces réserves, les activités humaines et l'utilisation des ressources sont strictement encadrées voire interdites. Souvent à l'origine de leur création, le WWF identifie les régions marines les plus pertinentes sur les plans écologique et biologique. L'organisation a déjà réussi à plusieurs reprises à assurer une protection durable de ces aires avec le concours des décideurs politiques et des autorités locales.

Dans le Triangle de Corail en particulier, le WWF agit pour la mise en place de ces aires marines protégées. Ainsi, le réseau CTMPAS regroupe les aires marines protégées du Triangle de Corail les mieux surveillées. Le parc national de Tubbataha, situé aux Philippines, constitue quant à lui un bon exemple de ce qu'est une réserve marine et indique comment il faut agir pour être efficace.

Les méthodes de pêche durables sont un autre outil efficace pour protéger les coraux. Le WWF lutte contre les pratiques destructrices que sont le chalutage en eaux profondes ou encore la pêche à l'explosif ou au cyanure et promeut les méthodes de capture qui préservent l'environnement.

Notre objectif pour les aires marines protégées:

La Convention sur la diversité biologique prévoit que d'ici 2020, 10% de toutes les surfaces maritimes soient protégés.

Des projets pour sauvegarder ce monde bigarré

Le WWF s'engage sur divers plans pour la protection des régions riches en coraux. La création d'aires marines protégées et le développement de méthodes de capture durables font partie des outils à sa disposition.

Fiume Calnegia rivière au Tessin

Agir pour le climat et l'énergie à l'échelle nationale

Les effets du réchauffement climatique sur les écosystèmes sont tels que leurs conséquences pour la faune, la flore et l'humanité sont bien visibles. En opérant vite et efficacement, nous pouvons toutefois agir sur l'ampleur et le cours de ces bouleversements. C'est l'un des objectifs principaux du WWF.

Plus d’informations
L'Alliance pour le climat, qui comprend également le WWF a entendu parler d'une pétition à Berne.

Votations et élections

Les votations et les élections posent d'importants jalons pour l'avenir de l'environnement. C'est la raison pour laquelle le WWF participe concrètement aux campagnes référendaires et électorales et inscrit des problématiques environnementales dans l'agenda politique.

Plus d’informations
thon à nageoires jaunes

Pêche au thon durable aux Philippines

Aux Philippines, le WWF a mis en place un projet pour faire évoluer la pêche au thon jaune vers plus de durabilité. La certification MSC vise à permettre aux stocks de thon albacore de la région de se régénérer pour longtemps.

Plus d’informations
Poissons et coraux dans la Grande barrière de corail, en Australie.

Parc Tun-Mustapha: la plus grande aire marine protégée de Malaisie

Pour préserver cet écosystème unique en son genre, le WWF s'est associé à la création d'une nouvelle aire marine protégée au nord de l'île de Bornéo et a soutenu le gouvernement dans sa fondation. La population locale a été étroitement associée au projet, dès le début.

Plus d’informations

Ce que vous pouvez faire

Aidez-nous à sauvegarder le monde fascinant des coraux en faisant un don ou en parrainant le Triangle de Corail. Vous pouvez également consulter notre Guide Poissons & fruits de mer pour savoir quelles espèces vous pouvez déguster en toute bonne conscience et lesquelles il est préférable d'éviter. Vous contribuerez ainsi à préserver l'extraordinaire biodiversité des océans.

Aérienne Hardy Reef. Une partie de la Grande Barrière de Corail en Australie.

Je protège les mers

CHFMon don
Montant minimal: CHF
Montant maximal: CHF

Avec votre don, nous pouvons protéger les écosystèmes marins.

Poisson clown dans le Triangle de Corail

Parrainer le Triangle de Corail

En devenant parrain, vous aidez le WWF à préserver dans la durée ce fascinant écosystème sous-marin d'Asie du Sud-Est.

Huîtres fruits de mer et guide poissons

Guide Poissons & fruits de mer

Découvrez quelles espèces de poissons et de fruits de mer vous pouvez déguster en toute sérénité.