02. octobre 2018 — Communiqué de presse

André Hoffmann reçoit une distinction du WWF

André Hoffmann, entrepreneur suisse et philanthrope, est  nommé aujourd’hui lauréat du Duke of Edinburgh Conservation Award, qui honore et distingue des contributions en faveur du mouvement mondial de protection de l’environnement.

André Hoffmann s’est engagé pour des causes environnementales pendant près de cinquante ans, s’efforçant sans relâche de rendre les entreprises plus durables, tout en contribuant à développer un savoir-faire et des capacités au sein d’organisations sans but lucratif, afin d’élargir leur impact.

André Hoffmann est vice-président de Roche Holding Ltd, Suisse, une entreprise pharmaceutique créée par son grand-père en 1896. Parallèlement, André Hoffmann a été un avocat déterminé et une voix forte pour la protection de la nature et le développement durable. Il a été membre du conseil du WWF International (1998-2017) et vice-président du WWF International de 2007 à 2017. Dans ces fonctions, il a participé au développement du WWF en tant qu’organisation mondiale de protection de l’environnement.

«La passion et l’énergie d’André pour s’attaquer aux défis environnementaux les plus urgents de la planète ont de quoi inspirer. Quelle que soit sa casquette – philanthrope, entrepreneur ou membre d’un conseil – il met toujours la priorité sur le développement durable, et c’est exactement l’engagement dont nous avons besoin de la part des leaders actuels», souligne Pavan Sukhdev, président du WWF International. «A une époque où la biodiversité et les écosystèmes subissent une pression sans précédent, la vision d’André pour la protection de l’environnement touche tous les secteurs et tous les acteurs afin de se concentrer directement sur les impacts et créer un avenir durable pour nous tous.»

André Hoffmann a également fait partie des conseils de Wetlands International et du Global Footprint Network. Il est président de la fondation MAVA et président de l’institut de recherche Tour du Valat. Il est également membre du conseil consultatif scientifique de l’institut Luc Hoffmann et a récemment créé le Global Institute for Business and Society (HGIBS/INSEAD), qui vise à concilier le monde des affaires et la société.

«Recevoir cette distinction 20 ans après mon père est un grand honneur. Je suis reconnaissant au comité de m’avoir choisi, dans la mesure où je ne suis pas un choix évident. Je ne suis pas un scientifique actif sur le terrain ou dans un laboratoire, mais me déplace plutôt dans des salles de réunion et des forums philanthropiques pour explorer les causes et les convictions concernant la nature et l’humanité. Nous ne pouvons tout simplement pas continuer à exploiter la planète comme nous le faisons», affirme André Hoffmann. «La nature est essentielle pour notre survie, et il n’y a pas d’avenir durable si nous ne reconnaissons pas ce fait. Dans ce système fermé qu’est la Terre, nous ne pouvons tout simplement pas outrepasser les capacités de notre planète. Nous devons mettre l’accent sur une meilleure utilisation des ressources naturelles et sociales. Les rendements financiers ne suffiront pas, à long terme, pour concilier le monde des affaires, le développement durable et la société.»

Encadré

Le Duke of Edinburgh Conservation Award a été créé en 1970 et est décerné chaque année par le WWF pour des services exceptionnels en faveur de l’environnement. Cette année, le prix a été remis par Julian Braithwaite, ambassadeur et représentant permanent du Royaume-Uni auprès des Nations-Unies et d’autres organisations internationales à Genève, au nom de SAR le Duc d’Edimbourg.

Personne de contact:

Pierrette Rey, porte-parole du WWF Suisse, tél. 021 966 73 75

André Hoffmann speaks at WWF annual conference 2013