30. juillet 2018 — Communiqué de presse

Earth Overshoot Day: toutes les ressources de la Terre seront épuisées le 1er août

En sept mois, la population mondiale a épuisé son budget de ressources pour l’année en cours. Ce 1er août, la Fête nationale suisse coïncide avec l’Earth Overshoot Day. A cette occasion, le WWF a préparé sept conseils pour commencer à économiser les ressources de la planète.

Sun met derrière la terre sous

Le réseau international «Global Footprint Network» calcule chaque année le jour où la consommation de ressources de l’humanité dépasse la capacité de notre écosystème à se régénérer. Passée cette date, nous vivons au crochet des générations suivantes. Cette année, un nouveau record est établi puisque l’Overshoot Day a lieu le 1er août, soit de plus en plus tôt d’une année à l’autre. Alors qu’il tombait encore en novembre dans les années 1970, il rate de justesse le mois de juillet en 2018.

Et ceux qui imaginent que la Suisse se classe dans la moyenne se trompent. Pour apaiser son appétit de ressources, la population mondiale consomme près de 1,7 planète Terre. Si l’ensemble de l’humanité vivait comme les Suisses, pas moins de trois planètes seraient nécessaires. L’Overshoot Day suisse est donc déjà passé, puisqu’il a eu lieu le 7 mai. Il ne faut que cinq mois à la population helvétique pour épuiser les ressources à sa disposition.

De bonnes résolutions pour célébrer

La bonne nouvelle est qu’il n’est pas si difficile de réduire son empreinte écologique. Le 1er août est l’occasion rêvée de s’y mettre. En effet, cette journée est souvent l’occasion de profiter du soleil et de la nature ou de pique-niquer au bord de l’eau. Ces sept conseils du WWF montrent que la Fête nationale peut tout à fait se dérouler en respectant notre planète.

  • Un pique-nique en Suisse permet d’économiser plusieurs tonnes de CO2. Donc, rester ici le 1er août au lieu de sauter dans un avion pour une escapade à l’étranger ménage d’importantes ressources.
  • Prendre le train ou son vélo et laisser sa voiture au garage pour partir pique-niquer est aussi une alternative plus durable. Et permet en prime d’éviter les embouteillages et la recherche d’une place de parc.
  • Un principe valable pour les enfants l’est aussi pour les adultes: ce qui est sur la table ou dans le panier de pique-nique doit être mangé. En Suisse, 300 grammes par personne de denrées alimentaires finissent chaque jour à la poubelle. Eviter le gaspillage alimentaire, c’est se limiter à n’acheter que ce que l’on utilisera réellement.
  • Se passer d’emballages inutiles est également une solution, par exemple en faisant ses courses dans un magasin en vrac ou au marché.
  • Choisir des fruits et légumes de culture biologique et éviter d’acheter de la marchandise transportée par avion ou cultivée dans une serre chauffée par des combustibles fossiles.
  • Les pailles sont de plus en plus décriées, ce qui est une bonne chose pour lutter contre l’abandon de déchets sauvages, ou littering. Et ce n’est que le début! La vaisselle ou les grils jetables sont tout autant superflus.
  • Enfin, mieux vaut opter pour un savoureux cervelas que pour un filet de bœuf, bien plus cher. La saucisse nationale suisse permet en effet d’utiliser judicieusement des morceaux de viande moins «nobles». Et pour un barbecue encore plus respectueux du climat, courgettes, maïs et Cie conviennent à merveille.

Aimeriez-vous connaître votre empreinte personnelle? Il vous suffit de la calculer sur: www.wwf.ch/footprint

Informations complémentaires:

Méthode de calcul du Global Foodprint Network: www.footprintnetwork.org

Autres conseils du WWF: www.wwf.ch/conseils-climat

Contact:

Pierrette Rey, porte-parole du WWF Suisse, 021 966 73 75.