©
©
L'homme au distributeur automatique de billets

Notation WWF des banques de détail

Le WWF Suisse s’est à nouveau intéressé de près aux 15 plus grandes banques de détail de Suisse. Il a analysé dans quelle mesure ces instituts placent et prêtent les fonds qui leur sont confiés de manière durable. Les banques de détail servent les particuliers et les petits clients. La notation permet d’examiner l’impact environnemental global des banques de détail suisses.

Pourquoi l’impact des banques sur l’environnement est-il si important?

Les banques de détail qui auront du succès dans un monde décarbonisé développent rapidement, et de façon ciblée, leur offre de produits et de services durables. Il ne s’agit pas d’offres de niche, mais de la mise en œuvre crédible des principes du développement durable dans l’ensemble de leur portefeuille.

©
Thomas Vellacott, CEO de WWF Suisse

Chaque franc que nous confions aux banques, que ce soit pour notre épargne, un placement ou à des fins de prévoyance, a des effets sur l’environnement, le climat et la société. Ce principe est aussi valable pour les crédits bancaires. Les exemples suivants vous montrent les effets des activités des banques sur notre planète: 

  • Lorsqu’elles placent leur capital dans le secteur de l’énergie fossile, comme les forages pétroliers ou les mines de charbon, les banques aggravent la crise climatique.
  • En investissant dans la production d’énergie issue de sources renouvelables (p. ex. solaire, éolienne ou hydraulique), elles soutiennent en revanche la transition énergétique. 
  • Lorsque les banques soutiennent des entreprises respectueuses du climat en leur accordant des crédits, par exemple dans le domaine de la sylviculture ou de la production alimentaire, elles exercent une influence positive sur la nature.

L’argent peut donc permettre de réaliser des objectifs dépassant la simple finalité financière, et d’agir sciemment en faveur de la nature et de la société. Il vaut donc la peine de prendre en compte la durabilité dans nos décisions liées à l’argent.
 

Le WWF s’est à nouveau intéressé de près aux banques de détail suisses

En 2017, le WWF Suisse a examiné pour la première fois l’impact environnemental des 15 plus grandes banques de détail suisses. En 2020/2021, il a réitéré l’exercice en collaboration avec PwC Suisse, afin de suivre l’évolution dans la branche. La notation porte à nouveau sur les domaines de l’épargne, des placements, de la prévoyance, des crédits et des financements, ainsi que sur la manière dont sont dirigées les banques de détail. Elle offre une vue globale du degré de durabilité des 15 plus grandes banques de détail de Suisse.

Les banques de détail suisses sont-elles durables?

La notation des banques de détail par le WWF en 2020/2021 permet de tirer six conclusions principales et de se faire ainsi une idée générale du positionnement des 15 plus grandes banques de détail en matière de développement durable.

1. Les résultats en bref

Retardataires13%
Moyennes40%
Bonnes pratiques47%
Pionnières0%
Visionnaires0%

Le WWF Suisse a formulé des attentes précises pour l’avenir des banques de détail et de leur prise de conscience des défis environnementaux (détails au point 3). 

Au total, six (2016/2017 : dix) des 15 banques de détail sont «moyennes» selon la notation de durabilité effectuée sur la base de l’exercice 2020. Comme lors de la notation précédente, seules deux sont identifiées comme «retardataires». On constate une évolution positive dans la catégorie des «bonnes pratiques», puisque sept banques y sont classées lors de cet exercice de notation et sont ainsi considérées comme «supérieures à la moyenne» : la Banque Cantonale Bernoise SA, la Banque Cantonale de Bâle, la Banque Cantonale de Bâle-Campagne, Credit Suisse, le groupe Raiffeisen, UBS Switzerland AG et Banque Cantonale de Zurich. Comme dans la notation 2016/2017, aucune banque n’a été classée comme «pionnière» ou «visionnaire».

©
Nachhaltiger Entwicklungspfad für Schweizer Retailbanken

Feuille de route durable pour les banques de détail suisses

2. Quelques progrès par rapport à la dernière notation

Les banques de détail analysées ont réalisé certains progrès depuis la dernière notation effectué il y a quatre ans. Le concept de durabilité est plus souvent ancré directement dans l’orientation stratégique des banques, tandis que l’offre de produits et de services durables a été élargie.

3. Aucune des banques étudiées n’est «exemplaire» ou «visionnaire».

Le secteur financier porte une grande responsabilité à l’égard de la société et des générations futures. Il doit en outre aussi se conformer à des engagements internationaux. L’Accord de Paris sur le climat en fait partie. Pour limiter autant que possible le réchauffement de la terre à 1,5 °C, les émissions de gaz à effet de serre doivent être réduites à zéro net d’ici 2050 au plus tard. Une banque de détail visionnaire vise l’objectif zéro net, qui ne pourra être réalisé que si la neutralité carbone de tous ses nouveaux flux financiers est atteinte en 2030 au plus tard. Pour y parvenir, une banque doit d’ores et déjà définir des trajectoires de réduction des émissions fondées sur des bases scientifiques pour tous ses secteurs d’activité (épargne, placement, crédits) et doit également les publier. Pour l’instant, aucune des banques étudiées n’est jugée «exemplaire» ou «visionnaire».

4. Transparence insuffisante en matière de produits durables dans la plupart des banques de détail

Par rapport à la dernière notation, la transparence des banques de détail concernant les informations liées à la durabilité s’est améliorée dans l’ensemble. Dans de nombreux domaines, elle est néanmoins souvent insuffisante, surtout au niveau des produits, pour offrir aux clients une solide base de décisions pour leurs placements durables.

5. Le concept de durabilité est souvent ancré dans la gouvernance des banques, mais les produits de placement et de crédit accusent encore du retard

De nombreuses banques de détail étudiées s’engagent activement en faveur d’initiatives climatiques, environnementales ou sociétales, et les réflexions de durabilité sont ancrées assez fermement et systématiquement dans la gouvernance globale de la plupart de ces banques. Il apparaît toutefois que la plupart d’entre elles se réfèrent encore pour l’essentiel aux thèmes de l’écologie dans l’entreprise. Seules quelques rares banques intègrent déjà l’ensemble de leurs produits de placement et de crédit à leurs réflexions sur le sujet.

6. Retard conséquent dans le domaine des crédits et des financements

Bien que les banques de détail examinées aient fait quelques progrès dans le domaine des produits de crédit et de financement par rapport à la dernière notation, c’est ici que réside toujours le plus grand potentiel en matière de développement de solutions de produits durables et de conditions-cadre ad hoc. Les solutions de crédit encourageant et finançant des projets spécialement durables sont encore rares.

Vous souhaitez en savoir plus? La notation complète du WWF sur les banques de détail vous fournit une vue d’ensemble de l’impact des 15 plus grandes banques de détail de Suisse sur l’environnement.

Comment tenir compte de la durabilité dans vos relations bancaires?

Notre argent a des effets directs et indirects sur la planète et influence l’avenir de l’homme et de la nature. Forts de ce constat, nous avons la possibilité d’agir positivement sur le monde de demain en faisant bon usage de notre épargne. Notre guide à l’intention des clients des banques vous présente les possibilités en la matière.

Sept questions centrales à poser lors de votre prochain rendez-vous à la banque

Votre banque répond-elle à vos souhaits en matière de développement durable? Renseignez-vous lors de votre prochaine visite pour en savoir plus à ce sujet. La galerie vous offre une vue d’ensemble des conseils les plus importants proposés dans le guide du WWF pour les clients des banques.

Tous les contenus proposés sur ce site servent exclusivement un but informatif et ne constituent pas de la publicité ou des offres pour des services financiers, de placement ou de conseil. Les informations présentées ici ne sont pas une incitation à acheter ou à vendre des titres, des produits dérivés ou tout autre instrument financier. Le WWF n’assume aucune responsabilité, implicitement ou explicitement, pour l’actualité, l’exactitude, l’exhaustivité ou la qualité des informations ou opinions exposées ici. Le WWF ne peut en aucun cas être tenu pour responsable des pertes ou des dommages encourus, quels qu’ils soient, pertes financières incluses.

Ce que vous pouvez encore faire

Devenez membre et soutenez le WWF dans son engagement pour un système financier plus respectueux de l’environnement. Ou calculez votre empreinte écologique personnelle.

©
Bonobo mère embrassant son bébé

Adhésions adultes

En devenant membre du WWF, vous rejoignez un immense réseau: plus de 5 millions de personnes dans le monde entier soutiennent déjà nos projets.

©
Sun met derrière la terre sous

Calculateur d'empreinte écologique

Evaluez votre impact personnel sur l'environnement et suivez nos conseils personnalisés pour l'améliorer.

Vos interlocuteurs au WWF Suisse

©
Portrait Amandine Favier
Amandine Favier
Responsable Finance durable
©
Portrait Carolin Carella
Carolin Carella
Collaboratrice Sustainable Finance