©
©
Sunlight eclipsing planet Earth
Retour
28 juillet 2022

Ensemble pour un climat porteur d’espoir

Ensemble, nous façonnons le monde, chaque jour à nouveau. Nous profitons de l’Earth Overshoot Day du 28 juillet 2022 pour rendre visible notre engagement pour le climat. Car ensemble, nous faisons bouger les choses. Laissez-vous inspirer et engagez-vous à nos côtés - pour le climat et pour la préservation de nos bases vitales.

«En tant que menuisier et biologiste du bâtiment, je travaille presque exclusivement avec des matériaux de construction renouvelables. Comme par exemple le bois, la paille, le lin, etc.»
Christof (66), Malters
«Cet automne, nous remplacerons notre chauffage au mazout par une pompe à chaleur et en hiver, nous installerons une installation solaire sur notre toit rénové et nouvellement isolé. De plus, chez nous, il n'y a pas de gaspillage alimentaire.»
Lucia (51), Suhr
«Je protège le climat avec: panneaux photovoltaïques, batterie solaire, pompe à chaleur, échangeur thermique à eau, systèmes de régulation électrique, ...»
Gaétan (66), St-légier
«J'achète plus de 80% d'occasion, je mange de la viande max 1x par mois, je réduis les produits laitiers, je sensibilise mon entourage sur le sujet, je fais des dons à 3 organisations environnementales depuis des années, je ne prends pas l'avion, ..»
Manuela (51), Biezwil
«Acheter local, bio, végétalien, ne plus prendre l'avion, sensibiliser mes enfants au respect des animaux et des plantes.»
Anna (37)
«J'ai réduit ma consommation de viande à deux fois par mois.»
Anne (62), Genève
«Je ne prends jamais l’avion, je n’ai pas de voiture personnelle, je mange bio et quasi plus de viande, je n’ai pas de lave-vaisselle j’utilise un économiseur d’eau, je recycle et je crée de nouvelles fonctions à des contenants que d’autres jettent.»
Sylvie (48), Ollon
«Je ne prends jamais l'avion, je ne pars pas en vacances, je mange végétarien souvent végétalien, je conduis rarement, je cultive la biodiversité dans mon jardin, je me chauffe à l'électricité (en hiver aussi volontiers avec un vieux poêle à bois), ...»
Franziska (59), Kirchberg
«En famille, nous mangeons de la viande au maximum une fois par semaine, sinon nous sommes végétariens ou végétaliens. Nous prenons les transports publics pour nous rendre au travail et renonçons majoritairement aux voyages en avion, ...»
Sophie (32), Suhr
«J'ai installé des panneaux solaires avec un accumulateur et une station de recharge pour voiture, je me déplace si possible en vélo électrique plutôt qu'en voiture, j'échange des vêtements plutôt que d'en acheter de nouveaux, peu de viande, ...»
Karin (55), Wichtrach
«Je suis passé à 100% à une alimentation végétalienne. En outre, j'ai remplacé un vieux chauffage par un chauffage à granulés de bois, combiné avec du photovoltaïque. En outre, je déménage maintenant dans un petit appartement, ... »
Michael (70), Bern
«Je renonce à la viande et aux produits laitiers. Pour chaque achat, investissement et situation, je me demande si je veux laisser un monde sain aux générations futures, et je le fais.»
Daniel (40), Uhwiesen
«Je suis végétarien depuis 35 ans et je ne prends plus l'avion depuis plus de 20 ans. Je n'ai jamais possédé de voiture et je n'en prends pas non plus. Nous vivons dans un petit appartement dans une maison Minergie.»
Elisabeth (69), Zürich
«J'ai une alimentation végétalienne et j'achète si possible sans emballage. Je fais beaucoup de vélo et je n'ai pas de voiture. Je n'achète que des produits bio et je ne jette pas de nourriture.»
Emilia (52), Zürich
«Je ne mange pas de produits d'origine animale.»
Claire (76), Hettlingen
«Ma compagne et moi avons créé un jardin forêt (2 hectares) permettant de stocker du carbone, de produire de la nourriture locale et de regénérer la biodiversité est les sols.»
Pascal (68), Sberchamps (Belgique)
«Je me déplace à vélo et en transports publics, je n'ai jamais possédé de voiture.»
Christian, Obermumpf
«Penser au climat lors des votations et des élections, même si cela implique pour moi des changements indésirables. Donner l'exemple au quotidien sur la manière de minimiser les trois grandes sources d'émissions (viande, véhicule, avion).»
Aric (56), Utzigen
«Je m'engage dans la campagne Renovate Switzerland et j'oppose une résistance civile à l'inaction de notre gouvernement.»
Marie (34)
«Je ne possède pas de voiture et je ne voyage pas en avion. Lorsque je fais mes courses, je fais attention à acheter des aliments sans emballages plastiques géants.»
Raphael (37), Herisau
«Je mange moins de viande, je me nourris de produits biologiques et locaux, je roule à l'électricité et j'utilise en priorité les transports en commun, je ne prends pratiquement pas l'avion et je vote vert, ...»
Lionel (40), Zell LU
«Je mange végétarien et même végétalien la plupart du temps. En outre, je n'ai pas pris l'avion depuis neuf ans.»
René (58), Walzenhausen
«Nous avons installé un système photovoltaïque. Nous avons isolé notre maison et installé une pompe à chaleur. Je ne prends plus l'avion. Soutient financièrement des organisations qui s'engagent pour le climat/l'environnement.»
Monique (68), Erlinsbach
«Je suis végétarienne, je ne prends pas l'avion, je ne possède pas de voiture et j'utilise Carsharing. J'ai installé un chauffage à pellets dans ma maison, j'ai isolé les fenêtres et le toit. J'ai démoli le garage pour aménager un jardin.»
Isabelle (53), Le Landeron
«Je ne mange volontairement de la viande qu'une fois par semaine, sinon je suis souvent végétalienne.»
Barbara (68), Winterthur
«Je vais au travail à vélo et je mange moins de viande.»
Daniel, Caen
«En fait, je n'utilise que les transports publics ou la marche à pied. Ce n'est qu'en cas d'urgence que je prends la voiture électrique de mes parents.»
Stefanie (40), Zollikofen
«Nous nous chauffons grâce à une pompe à chaleur, alimentée par des panneaux solaires; nous roulons avec une petite voiture. Nous ne faisons plus de voyages en avion mais nous déplaçons les plus possible en TP.»
Pascale (72), Chandolin
«Je me rends au travail et en vacances en transports publics, j'ai des panneaux solaires sur le toit et j'achète des articles d'occasion.»
Anna (30), Frick
«J'essaie de moins utiliser la voiture et d'acheter moins de plastique et d'emballages jetables.»
Elisabetta (47), Caslano
«J'ai pu réduire mes émissions de CO2 à environ 1,9 t par an. Pour cela, j'ai changé beaucoup de choses dans ma vie: végétalienne, chauffage aux pellets, pas de voiture, pas d'avion, etc. Mon objectif: réduire mes émissions CO2 à 1,5t par an d'ici 2030»
Sebastian (31), Winterthur
«J'ai changé de travail. Je suis passé de 32 km en voiture à 12 km en vélo électrique ou en train.»
Alexander, Rikon im Tösstal
«J'ai rejoint un mouvement de résistance civile. Je me prépare à causer des perturbations importantes des infrastructures du pays, et ce jusqu'à ce que le gouvernement agisse.»
Anaïs (29), Biel

Que vous distribuiez des flyers avant un vote, organisiez une réunion sur le réchauffement climatique ou changiez votre chauffage au gaz, vous faites la différence !

©
Nationale Klimademo in Bern am 28.09,2019

Un engagement local des plus efficaces

Il existe de nombreuses façons de s’engager pour le climat. Découvrez celle qui vous convient le mieux.

©
Wege zur Wirtschaft innerhalb der planetaren Grenzen

«System Change»

La crise du climat et de la biodiversité exige un changement de société. Nous montrons la direction envisageable.

«Je n'ai pas pris l'avion depuis 22 ans, je mange majoritairement végétarien et au moins un jour par semaine végétalien et si possible bio, nous chauffons notre maison au bois et à l'énergie solaire et nous n'avons pas de voiture.»
Anna (51), Zürich
«Je renonce délibérément aux voyages en avion pour les courtes distances et j'essaie de convaincre mes amis, mes connaissances, des inconnus.»
Mario (24), San Bernardino
«Je consomme le moins possible, j'essaie de sensibiliser mes enfants aux enjeux climatiques et écologiques. Je luttre contre le gaspillage alimentaire, tente de diminuer la consommation de viande, fais tous mes trajets personnels en vélo ou train.»
Cornélia (48), Belp
«J'utilise le vélo et les transports publics pour me rendre au travail. Je n'ai pas de voiture mais j'utilise le car-sharing. J'ai réduit ma consommation de viande au strict minimum. J'ai une pompe à chaleur couplée à une installation photovoltaïque.»
Matthias (46), Vordemwald
«Mener des action à travers des projets axés sur la sensibilisation des gens en matière de protection, de reboisement dont l'objectif serait une contribution à la protection de l'environnement moyennant l'éducation des Jeunes plus particulièrement.»
Eloge (51), Hinche
«Je vis sans voiture, je suis mobile en e-bike, en train et en bus, je ne prends pas l'avion et j'ai investi mon argent presque exclusivement dans des entreprises durables.»
Marc (49), Erlenbach
«Je n'ai jamais pris l'avion de toute ma vie et j'essaie de manger le moins de viande possible. Je ne ferme pas les yeux sur les mauvaises nouvelles. Cela me brise le cœur chaque jour, mais je ne cesse d'espérer.»
Raja (15), Langenbruck
«Depuis bientôt deux ans, nous avons remplacé notre chaudière à gaz par une pompe à chaleur.»
Franziska, Riehen
«Nous avons voyagé avec Interrail en France, en Espagne et en Italie.»
Markus, Romanshorn
«Je suis végétalien depuis dix ans, je n'ai plus de voiture depuis six ans et je me déplace uniquement à vélo. Nous prévoyons d'équiper notre maison de panneaux solaires.»
Clarisse, Genève
«Mon mari et moi avons adopté une alimentation végétalienne depuis un an. Nous conduisons une voiture électrique qui est rechargée avec du courant issu d'énergies renouvelables. Notre prochain projet est de voyager en train de nuit plutôt qu'en avion.»
Susanne (52), Winterthur
«Je n'emploie aucun pesticide dans mon jardin potager et dans mes plate-bandes depuis cette année.»
Gisèle (65), Sonceboz-Sombeval
«Nous (12 personnes) stockons l'énergie en été pour l'hiver. Notre besoin en énergie de chauffage par mètre carré est 10 fois inférieur à la moyenne des bâtiments d'habitation suisses.»
Markus (67), Benzenschwil
«Je mange principalement végétalien, très rarement végétarien, et je conduis une voiture à très faible consommation. Dans mon travail, je veille à ce que les bâtiments puissent économiser l'eau et l'énergie.»
Tobias (26), St. Gallen
«Je suis végétarien, je ne prends pas l'avion et je n'achète rien de neuf. J'essaie également de réduire ma consommation d'électricité et je m'engage politiquement!»
Louis (17), Bern
«Je réduis autant que possible ma consommation de viande, j'achète des produits locaux et de saison et je renonce aux voyages en avion.»
Viviana (23), Lamone
«Je fais surtout du vélo, même en vacances. Je n'ai pas pris l'avion depuis 30 ans et je cultive presque tout dans mon jardin. De plus, nous avons un chauffage par sonde géothermique depuis 1982, une pompe à chaleur et des panneaux solaires sur le toit.»
Rosmarie (73), Bellach
«Je suis végétarienne depuis des années et je fais attention à tout - aux aliments, aux produits d'entretien, aux vêtements, à l'énergie et je me demande avant chaque achat : «Est-ce que j'en ai vraiment besoin?»
Marianne (82), Interlaken
«Je mange complètement végétalien, je ne prends pas l'avion/le bateau de croisière pour partir en vacances (cette année, je suis même resté complètement à la maison) et je prends le vélo pour me déplacer chaque fois que c'est possible.»
Amanda (17), Tägertschi
«J'ai décidé de ne plus passer mes vacances que dans des endroits accessibles sans avion. En outre, je ne possède pas de voiture, je mange généralement végétarien et des aliments de la région et je n'achète pratiquement pas de nouveaux vêtements.»
Patricia (55), Remetschwil
«J'utilise autant que possible le vélo ou les transports publics plutôt que la voiture.»
Josef (73), Künten
«Je mange végétarien pour moi-même (mais pas encore en société). Nous rénovons notre maison pour obtenir la classe GEAK A. Je réduis autant que possible la consommation de plastique. Je ne prends plus l'avion depuis 4 ans et je veux l'éviter à l'avenir.»
Erika
«Installation de panneaux photovoltaïques et d'une pompe à chaleur. Nous ne mangeons qu'exceptionnellement du boeuf. Partage de voitures avec la famille élargie.»
Ana (36), Veyrier
«J'ai réduit drastiquement ma consommation de produits d'origine animale, je privilégie les produits biologiques et les marques qui s'engagent. Je limite les déplacements en voiture, j'opte pour une voiture hybride et je renonce à prendre l'avion.»
Evelyne (56), Cresciano
«Je fais attention à ma consommation d'électricité: j'ai remplacé mes appareils ménagers par des appareils de classe d'efficacité énergétique A, j'éteins mon WLAN et les gros appareils électriques, lorsqu'ils ne sont pas utilisés.»
Aurélie (42)
«Je n'ai jamais pris l'avion.»
Brigitta (64), Weinfelden
«Je n'ai pas pris l'avion depuis 1981. Depuis 1987, je renonce à conduire. Depuis deux ans, je ne mange plus de viande que deux fois par semaine au maximum. En hiver, la température de mon appartement est de 20° et celle de ma chambre de 15°.»
Frowin, Jona
«Je fais du covoiturage quand je ne peux pas utiliser les transports en commun et je vais faire mes courses à vélo.»
Olivier, Yvonand
«Je mange végétalien, je ne prends plus l'avion et nous avons installé des panneaux solaires sur le balcon.»
Simone (44), Niederried
«Abbiamo fatto costruire dei pannelli solari e abbiamo un serbatoio di accumulo per accompagnarli.»
Silja
«Je ne vote que pour des politiciens respectueux du climat.»
Rosanna (79), Nussbaumen
«Je renonce aux voyages en avion depuis cinq ans.»
Rebecca, Bern
«Objectif pour l'année prochaine : l'isolation extérieure de notre maison. Déjà atteint : pas de voiture, panneaux solaires, isolation du grenier et de la cave, fenêtres à triple vitrage, ventilation contrôlée de l'appartement, peu de viande, ... »
Sybille (51), Winterthur

Essayez d'intégrer des comportements respectueux du climat dans votre vie quotidienne. Pour protéger le climat, vous n'avez pas besoin d'être parfait. Moins de viande, moins d'avion, cela aide déjà beaucoup!

©
Sun met derrière la terre sous

Calculateur d'empreinte écologique

Evaluez votre impact personnel sur l'environnement et suivez nos conseils personnalisés pour l'améliorer.

©
Frau steht lächelnd am Bahnhof

Eco-conseils

Nos éco-conseils sont là pour vous permettre de gagner en durabilité au quotidien.

«J'ai une installation photovoltaïque et je produis moi-même mon électricité. Les jours ensoleillés, nous sommes autosuffisants. Je conduis une voiture électrique de dernière génération avec une récupération optimale de l'énergie.»
Cony (53), Staffelbach
«Je prends le train pour les longues distances, j'achète un maximum local, je consomme moins de viande. Tous mes appareils électriques sont sur interpréteur, mes douches sont plus courtes et j'ai baissé la température, chauffage à max 20°, etc.»
Nadia (43), Düdingen
«Je suis végétarienne et je réduis ma consommation de produits laitiers de vache. Je fais mes achats localement, j'évite la voiture et je préfère me déplacer à vélo ou en transports en commun.»
Pauline (42), Zug
«Je ne prends plus l'avion, je vais au travail à 50% à vélo plutôt qu'en train et j'ai une alimentation végétalienne à 99%.»
Martin (49), Horgen
«Je n'ai pas pris l'avion depuis 8 ans, je ne passe mes vacances qu'en Suisse et je laisse aussi beaucoup ma voiture au garage. J'achète des produits de saison et je n'ai pratiquement pas de déchets alimentaires.»
Simone (47), Mattstetten
«Cette année, je prends des vacances à la maison.»
Brigitte, Schwarzenburg
«Cette année, je vais prendre le train de Winterthur à Manchester.»
Claudia (37), Winterthur
«Je circule le plus possible en vélo et je prends pas l'avion. Je recycle au maximum. Mange le moins de viande possible.»
Michel (66), Linden
«J'essaie des recettes végétaliennes. Je mange peu de viande, si possible nose-to-tail, je ne mange que des poissons locaux et je m'engage activement dans un groupe local de protection de la nature.»
Regula (63), Zürich
«Je ne prends plus l'avion depuis 3 ans, j'ai vendu une voiture au profit d'un vélo électrique, et je suis devenu flexitarien. Je m'engage pour des initiatives au profit de la défense de la biodiversité.»
Steve (47). Agiez
«Je ne prends plus du tout l'avion, je ne me déplace en voiture que lorsque je ne peux pas faire de vélo, je pars en vacances dans un petit camping-car et je réduis drastiquement ma consommation de viande»
Catherine (63), Genève et Valais
«Depuis des années, je ne prends pas l'avion, je mange végétalien et j'ai des panneaux solaires sur mon toit.»
Heidi (68), Rüschlikon
«Nous avons récemment installé des panneaux solaires sur notre toit.»
Nina (31), Wettingen
«J'ai des panneaux solaires. Je ne chauffe qu'à 18 ºC en hiver et je ne vole plus depuis 10 ans.»
Yves
«Mon alimentation est végétale, je ne possède pas de voiture, je ne prends pas l'avion, j'achète mes vêtements d'occasion.»
Céline (27), Schaffhausen
«Je mange de la viande (bio) au maximum 2 fois par semaine et j'ai pose de panneaux photovoltaïques. Je ne prends l'avion qu'exceptionnellement et ne fais pas de croisière.»
Rolande (67), Yverdon
«Je mange local le plus possible. Je ne prends plus l’avion et je prends la voiture le moins souvent possible.»
Delphine (55), La Chaux-Cossonay
«Je vais pratiquement toujours au travail à vélo, au lieu de prendre le bus ou la voiture ! (50 km par jour), et je ne mange plus de viande que 2 fois par semaine au maximum!»
Andreas (58), Niederbüren
«Je n'ai jamais eu de voiture et je mange régulièrement végétarien ou végétalien.»
Camille (33), Renens
«Je suis végétarienne a tendance vegan 🌱 ! J’essaie de consommer local bio et de saison ! 👌Je n’ai pas pris l’avion depuis plusieurs années ✈️»
Léna (26)
«Je ne vole pas.»
Fabienne
«Je fais attention à mon comportement de consommation (moins, c'est plus).»
Angi (37), Wittenbach
«Je ne prends plus l'avion depuis 2018.»
Grégoire (21), Porrentruy
«Je n'ai pas de voiture et j'utilise les transports publics. La dernière fois que j'ai pris l'avion remonte à 2017. Je privilégie les douches courtes. Je ne mange quasi jamais de viande.»
Claire-Isabelle
«Je mange très peu de viande blanche et pratiquement pas de viande rouge. Je recycle. Quand je le peux, j'utilise d'autres moyens de transport que la voiture.»
Lara, Malcantone
«Par exemple, je suis végétarien pour protéger le climat et aussi les animaux.»
Cinzia, Giubiasco
«Je transforme le véhicule motorisé en véhicule stationnaire et je prends le train, le bus ou le vélo.»
Nik (43)
«Je ne prendrai pas l'avion en 2022.»
Jasmin (40)
«J'utilise l'eau (chaude) de manière plus consciente et plus économique : prendre des douches moins chaudes et plus courtes (pas de bains), utiliser des températures plus basses et des programmes éco pour le lave-vaisselle et le lave-linge, ...»
Ina, Zurich
«Je n'ai pas de voiture et j'ai des panneaux solaires sur le toit depuis 30 ans. Je me déplace uniquement à pied, à vélo ou en transports publics et je mange peu de viande.»
Beat, Worblaufen
«J'utilise mon vélo comme principal moyen de transport et j'essaie de n'acheter que le strict nécessaire, en privilégiant l'occasion ou le fait maison. J'achète des aliments locaux et bio et je limite l'utilisation du chauffage et de la climatisation.»
Elena (41), Bellinzona
«J'ai réduit la durée de mes douches, je ne voyage pas en avion, j'utilise beaucoup les transports en commun, je recycle autant que possible, j'utilise une bouteille d'eau en métal et je n'utilise pas de sacs en plastique.»
Elisa (18)
«Je ne prends pas l’avion en 2022.»
Sebastian (27), Zurich

«Beaucoup de gens pensent qu'il faut d'abord de l'espoir pour y puiser la force d'agir. Mais c'est souvent le contraire. Chez de nombreuses personnes, l'espoir ne naît que par l'action. Celui qui agit peut espérer.» - Julien Gupta

©
Eisbär in Svalbard, Norwegen

Je protège le climat

CHF Mon montant personnalisé
Montant minimal: CHF
Montant maximal: CHF

En faisant un don, vous nous aidez à freiner le changement climatique et la fonte des glaces dans les régions polaires.