Amazon dauphin de rivière sautant hors de l'eau
Dauphins d'eau douce

Une espèce sensible

Dauphins d'eau douce – une espèce sensible

Des mammifères menacés

A la différence de leurs cousins de mer, les dauphins d'eau douce vivent dans les eaux troubles des rivières. En raison de la pêche et des barrages, ils comptent malheureusement parmi les mammifères les plus menacés. Le WWF s'engage pour la survie de ces animaux à l'avenir.

Les dauphins d'eau douce vivent dans les vastes réseaux hydrographiques d'Amérique du Sud et d'Asie. Alors que certaines espèces évoluent exclusivement en eau douce, d'autres peuvent également être présentes dans l'océan et les eaux saumâtres.

Dotés d'yeux de petite taille, ces animaux voient à peine. Ils s'orientent dans les eaux troubles à l'aide d'un système de sonar. Sur le plan physique, les diverses espèces présentent de fortes différences. Tandis que le dauphin de l'Amazonie possède une partie inférieure rose, d'autres espèces ont un corps majoritairement gris. Le rostre long et étroit du dauphin de l'Indus peut mesurer près d'un cinquième de la taille totale de l'animal. Le dauphin du Mékong, également appelé dauphin de l'Irrawady, est en revanche doté d'un rostre arrondi et court, ainsi que d'un front proéminent. La nuque mobile constitue le point commun entre les espèces: toutes peuvent bouger la tête de tous les côtés, indépendamment du corps, et ainsi attraper les poissons entre les racines et les branches.  

Les dauphins d'eau douce se reproduisent tous les deux à trois ans environ. Cependant, la reproduction et la survie des populations sont fortement compromises par les interventions humaines, qui conduisent au morcellement des habitats de ces animaux. Les filets des pêcheurs et les barrages figurent parmi les deux principaux risques menaçant les dauphins d'eau douce. C'est la raison pour laquelle le WWF s'engage à promouvoir des méthodes de pêche et une exploitation hydraulique durables, en Amazonie ainsi que dans la région du Mékong. 

Nom scientifique

Les dauphins d'eau douce font partie des familles des Iniidae, des Delphinidae et des Platanistidae.

Espèces

8 espèces

Statut (IUCN)

Dauphin de Chine: probablement éteint

Dauphin de l'Irrawaddy, de l'Indus et du Gange: en danger

Dauphin de la Plata: vulnérable

Dauphin de l'Amazone: données insuffisantes

Population

Dauphin de l'Indus: plus de 900 individus

Dauphin de l'Irrawady: env. 200 individus

Dauphins du Gange, de l'Amazone et de la Plata: données insuffisantes

Taille

1,2 – 2,8 m

Diffusion

Réseaux hydrographiques, eaux saumâtres et océans en Amérique du Sud et en Asie 

Menacé par les interventions humaines

L'habitat naturel des dauphins d'eau douce ne cesse de reculer. La construction de barrages réduit considérablement leur territoire. Si les hommes ne pêchent pas directement ces mammifères, ceux-ci se prennent accidentellement dans les filets et se noient. C'est principalement la situation du dauphin de l'Indus qui est inquiétante, cet animal étant classé «en danger» sur la Liste rouge des espèces animales menacées. 

Les barrages – des obstacles infranchissables

Un nombre croissant de barrages segmente déjà l'habitat des dauphins d'eau douce, et d'autres ouvrages sont prévus. La séparation de petites populations de dauphins par une structure hydraulique favorise la consanguinité et met en danger la survie des groupes divisés. Les barrages sont souvent des obstacles infranchissables à la migration des poissons et peuvent compromettre la sécurité alimentaire de la communauté locale.

Barrage des Trois Gorges sur le fleuve Yangtsé, en Chine

Le tribut de la pêche

Les dauphins d'eau douce se retrouvent prisonniers des filets de pêche à maillage serré, dans lesquels se prennent leurs nageoires. Incapables de remonter à la surface pour respirer, ils se noient. En Amazonie, ils sont aussi tués volontairement par les pêcheurs, certains estimant qu'ils mangent trop de poissons, d'autres utilisant la chair de ce mammifère comme appât.  

dauphin de rivière Irrawaddy morts au Cambodge

La pollution de l'eau

En Asie, les dauphins d'eau douce vivent fréquemment dans des sections de fleuve dont l'eau est de piètre qualité. Y sont en effet rejetées, non filtrées, les eaux usées des industries et des zones d'habitation, ainsi que les résidus des pesticides utilisés en agriculture. Ces eaux polluées peuvent altérer la fécondité et la santé des animaux.

Pollution de l'eau à Karachi, au Pakistan

Les canaux d'irrigation – des pièges mortels

Pendant la saison des pluies,  le niveau de l'Indus monte fortement, et les dauphins nagent dans les canaux d'irrigation des innombrables champs de coton. Lorsque les eaux baissent, la fermeture des vannes empêche les mammifères de regagner le fleuve principal. Les animaux sont prisonniers et meurent en peu de temps s'ils ne sont pas découverts et sauvés rapidement.

Protéger les dauphins d'eau douce de l'extinction

Les dauphins d'eau douce sont également considérés comme une espèce indicatrice de l'état des eaux car ils réagissent sensiblement aux impacts environnementaux négatifs tels que le recul des populations de poissons ou la pollution de l'eau. Le WWF s'engage pour davantage de réserves dans les sections de fleuve habitées par les dauphins et lutte contre les méthodes de pêche illégales. 

Conjointement avec les autorités chargées de la pêche, des organisations locales et des personnes sur place, le WWF lutte contre les méthodes de pêche illégales telles que la pêche à l'explosif ou avec des filets interdits. Ces actions bénéficient aussi bien aux dauphins d'eau douce qu'à tous les stocks de poissons, mais aussi à la population locale. Afin de réduire la surpêche dans les sections de fleuve, le WWF aide les pêcheurs à diversifier leurs activités professionnelles. La culture maraîchère ou l'élevage de volaille apportent un revenu d'appoint et permettent aux familles concernées de renoncer à la pêche dans les zones protégées ou de respecter les périodes de repos saisonnières. 

L'«Amazon Region Protected Areas Program» (Arpa) est l'un des projets de protection des forêts tropicales les plus importants et les plus exhaustifs au monde jamais mis en œuvre. Le programme travaille à la protection des forêts tropicales mais aussi lutte contre la construction de barrages. Le WWF y déploie son expertise technique et y participe également financièrement.

Record du monde en Bolivie

Dans la zone humide de Llanos de Moxos, en Bolivie, 6,9 millions d'hectares ont été déclarés site protégé. Pour la Convention de Ramsar relative à la protection des zones humides, que le WWF a co-lancée il y a 46 ans, il s'agit d'un succès décisif: cette région est la plus vaste zone humide protégée au monde.

Projets pour les dauphins d'eau douce

Le WWF s'engage dans différents projets en faveur de l'habitat des dauphins d'eau douce, en particulier en Amazonie et dans le Mékong.

A Flussdelfin Mékong sautant hors de l'eau

Protéger le dauphin du Mékong

Quand le dauphin d'eau douce se porte bien, le Mékong aussi. Ces quarante dernières années, le nombre de dauphins des rivières et les stocks halieutiques ont fortement diminué. Le travail du WWF a inversé la tendance.

Plus d’informations
Koala en Thaïlande

Ce que vous pouvez faire

Aidez-nous à protéger l'habitat du dauphin d'eau douce de l'Amazone en achetant un certificat «Amazonie». En tant que membre du WWF, vous pouvez suivre nos projets à long terme et ainsi apporter une contribution en faveur de l'environnement.

certificat WWF Amazon

Certificat Amazonie

Le Certificat Amazonie est le cadeau idéal pour faire plaisir tout en réalisant une bonne action. Aidez-nous à protéger l'habitat du jaguar dans la durée.

WWF membre

Adhésions adultes

En devenant membre du WWF, vous rejoignez un immense réseau: plus de 5 millions de personnes venues du monde entier soutiennent déjà nos projets.