05. juillet 2018 — Communiqué de presse

Le WWF dit non aux constructions dans les réserves naturelles les plus précieuses de Suisse

Le WWF est d’avis que la révision de la loi fédérale sur la protection de la nature et du paysage (LPN) entraîne une sévère réduction de la protection des paysages, sites et monuments naturels du pays. La loi révisée devrait en effet permettre de réaliser davantage de projets de construction dans ces zones. Le WWF Suisse rejette fermement cette révision.

NHG PI Eder Naturschutzgebiet

Déclarations de Thomas Wirth, spécialiste de la biodiversité au WWF Suisse:

«Le WWF Suisse rejette vigoureusement la révision et demande à la Confédération d’y renoncer intégralement.»

 «Nous n’accepterons pas un affaiblissement de la protection, déjà bien trop faible à l’heure actuelle, des paysages, sites et monuments naturels les plus précieux de Suisse.»

 «Cette révision de la loi viole le mandat constitutionnel consistant à préserver l’intégrité des paysages protégés.»

«La nouvelle loi rend possible la réalisation de projets de construction d’intérêt cantonal dans les zones protégées au niveau national. Cette modification a pour effet de mélanger les niveaux fédéraux, ce qui s’avère hautement problématique. En effet, un intérêt cantonal ne doit pas suffire à rendre possible une intervention dans des paysages, sites et monuments naturels protégés au niveau national.»

«Les touristes comme la population locale aiment nos paysages iconiques. Une multiplication des projets de construction dans les paysages protégés détruirait ce capital et notre patrie.»

Des images sont disponibles dans ce dossier:
https://drive.google.com/open?id=1mWeCgjXfr6D4TtaQ8crWR0SlcIUt6rKO

Contact:
Thomas Wirth, spécialiste de la biodiversité, WWF Suisse, tél. 078 720 19 05.
Pierrette Rey, porte-parole du WWF Suisse, tél. 021 966 73 75.