Die Strömung der Entlen
L’Entlen

L’une de nos perles de rivière

L’Entlen – une beauté tourbée

Cette randonnée qui traverse la biosphère de l’Entlebuch, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, permet de partir à la rencontre d’une perle de rivière et de ses marécages.

Conseil pour l’excursion

C’est à l’arrêt de bus «Glaubensberg Passhöhe» que débute la balade. Après une montée de près de trois heures jusqu’à la source de la Grosse Entlen, vous atteindrez la crête du Wasserfallenegg, d’où jaillissent différents torrents des deux côtés. Sur le flanc nord, suivez ensuite lentement cette perle de rivière jusqu’à la vallée. L’intégralité du parcours s’effectue dans la biosphère de l’Entlebuch, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Vous devrez quitter les bords immédiats de l’Entlen après avoir passé Gfellen, mais vous ne perdrez pas au change car un magnifique paysage de marécages s’offrira alors à vous. Après une descente escarpée près de la chapelle du village, vous marcherez de nouveau le long de l’Entlen jusqu’à la gare d’Entlebuch. Si cette randonnée d’un peu plus de huit heures s’avère trop longue pour vous, vous aurez la possibilité de rentrer en bus grâce aux différents arrêts se trouvant sur votre chemin.

La rivière

L’Entlen, qui a donné son nom à la région, offre un paysage unique avec ses marécages et zones alluviales mystérieux ainsi que ses nombreux canaux et bancs de gravier. Le bassin hydrologique de l’Entlen est quasi entièrement naturel. On trouve notamment dans le cours supérieur de la rivière des bas-marais et tourbières encore intacts. Le lit de la rivière, sain et naturel, ainsi que la propreté de l’eau offrent aux insectes aquatiques sensibles tels que les larves de plécoptères un habitat extrêmement précieux. La présence de ces très nombreux insectes profite également à d’autres espèces telles que la truite de rivière, qui se reproduit au sein de ce biotope naturel et connecté.

Saviez-vous…

… que cette région abrite la plus grande zone marécageuse de Suisse? Les marécages sont des zones dans lesquelles le niveau de la nappe souterraine atteint toujours la surface terrestre. L’humidité permanente qui y règne a permis la constitution d’un biotope très particulier que l’on ne trouve nulle part ailleurs. On peut par exemple y observer l’isolépis ainsi que l’espèce de fourmis Formica picea. Conseil: retirez de temps en temps vos chaussures.

Ce que vous pouvez faire aussi

Aidez-nous, avec un don pour les Alpes suisses, à éviter que la nature ne s'appauvrisse à cause de l'exploitation humaine. Ou alors devenez membre du WWF et soutenez notre travail pour un avenir durable.

Marmot dans le parc national du Hohe Tauern, Autriche

Je protège les Alpes

Les Alpes sont bel et bien un trésor. Nous les protégeons afin d’empêcher la main de l’homme d’appauvrir cette nature.

Bonobo mère embrassant son bébé

Adhésions adultes

En devenant membre du WWF, vous rejoignez un immense réseau: plus de 5 millions de personnes venues du monde entier soutiennent déjà nos projets.