Retour
23. janvier 2019

L'Interview avec Tanja Mächler

L'économie est l'un des secteurs les plus gourmands en ressources, mais c'est aussi un formidable facteur de développment de solutions efficaces pour préserver l'environement.

Tanja Mächler travaille depuis deux ans au WWF. Responsable suppléante de département, elle assure entre autres le suivi et l’entretien des relations avec les entreprises partenaires dans certaines branches, comme le commerce de détail ou l’industrie du textile et de l’habillement.

Tanja Mächler

Pourquoi le WWF collabore-t-il avec des entreprises?
Nous avons la conviction qu’il faut impliquer tous les acteurs: la sphère économique, la classe politique et l’opinion publique – ce n’est qu’en unissant nos forces que nous pourrons enrayer la destruction de l’environnement qui menace la planète toute entière. Ainsi, nous travaillons main dans la main avec des entreprises que nous avons choisies et nous les responsabilisons. Ensemble, nous définissons des objectifs ambitieux, toujours avec l’intention de réduire les nuisances environnementales sur la chaîne de création de valeur dans son intégralité.

Où voyez-vous des risques?
Nous avons conscience que le travail avec les entreprises est un exercice périlleux compte tenu du risque de réputation inhérent à ce secteur. La crédibilité, la transparence, ainsi que le déploiement d’une stratégie très claire visant à accroître la durabilité dans le cœur de métier représentent ainsi les principaux piliers de notre engagement auprès des sociétés. Les partenariats avec certaines branches notamment sont donc totalement exclus. Nous réalisons un audit détaillé de l’entreprise avant toute collaboration.

Où décelez-vous des opportunités?
Les entreprises se rendent de plus en plus compte que le développement durable ne constitue pas un sujet de niche, mais un réel atout concurrentiel. Force est de constater que les consommateurs se tournent davantage vers des biens et des services durables. La vente d’articles bio a ainsi doublé en dix ans en Suisse, tandis que les produits de placement dits durables pullulent. De nouveaux modèles innovants comme les concepts de partage gagnent du terrain et les entreprises se préoccupent grandement de l’économie circulaire et du caractère recyclable de leurs produits. Cela me réjouit particulièrement de lire dans les sondages que les millennials exigent plus de développement durable, adaptent leur mode de vie en conséquence et entendent lutter contre les changements climatiques.

Quelle est votre plus grande victoire?
Nous avons décroché de nombreux succès, petits et grands, avec nos entreprises partenaires. Ainsi, depuis fin 2016, les assortiments de poissons de Migros et de Coop sont 100% issus de sources durables, et des discounters comme Denner ou Lidl ont largement étendu leur offre à des labels de ce type.

À quoi veillez-vous lorsque vous effectuez vos achats?
Je veille en principe à n’acheter que ce dont j’ai réellement besoin. Et je ne mise pas forcément sur le neuf. J’acquiers souvent des jouets et des vêtements d’occasion dans des bourses spécialisées ou sur des groupes Facebook. Lors de mes achats, je choisis volontairement des labels durables recommandés par notre guide WWF. J’utilise aussi l’app CodeCheck pour savoir précisément si les articles contiennent des composants tels que du microplastique ou de l’huile de palme non durable. Je privilégie les fruits et légumes de saison et renonce aux marchandises importées par avion – une information que divers détaillants indiquent clairement. En outre, je n’achète rien sur des sites étrangers en ligne, tant pour des raisons environnementales qu’économiques.

Projets en cours

Afin de rendre l’économie plus durable, nous menons des actions à différents niveaux et dans le cadre de projets divers. Vous trouverez ci-dessous davantage d’informations concernant nos engagements actuels.

Mann mit Uhr

Evaluation du WWF dans les secteurs de l’horlogerie et de la joaillerie

Si les secteurs de l’horlogerie et de la joaillerie sont synonymes d’exigences extrêmement strictes en matière d’artisanat et de tradition, ils riment aussi, dans le domaine de l’acquisition des matières premières, avec destruction de l’environnement et violation des droits humains. Le WWF a passé les 15 premières entreprises horlogères suisses au crible: il réclame plus de transparence et de responsabilité.

Plus d’informations
Terrain avec la culture de la laitue

Notation – Evaluation de l'économie

Le WWF procède régulièrement à une notation des entreprises et évalue la performance environnementale de sociétés opérant dans d'importants secteurs.

Plus d’informations
vêtements suspendus

WWF rapport sur l’industrie de l’habillement et des textiles

Bien que l’empreinte écologique soit un thème très discuté actuellement dans l’industrie de l’habillement et des textiles, cette empreinte reste encore nettement trop importante.

Plus d’informations

Ce que vous pouvez faire

Apportez votre soutien à l’action du WWF en faveur d’une économie durable: devenez membre et restez informé en recevant les dernières nouvelles concernant la nature et l’environnement. Ou découvrez la taille de votre propre empreinte écologique.

Sun met derrière la terre sous

Calculateur d'empreinte écologique

Evaluez votre impact personnel sur l'environnement et suivez nos conseils personnalisés pour l'améliorer.

Bonobo mère embrassant son bébé

Adhésions adultes

En devenant membre du WWF, vous rejoignez un immense réseau: plus de 5 millions de personnes venues du monde entier soutiennent déjà nos projets.