Nördlicher Blauflossenthun
Thons

Agiles, rapides et puissants

Thons - Agiles, rapides et puissants

Chasseurs exemplaires

Capables de se mouvoir dans l'eau avec une extraordinaire célérité, ils font partie des plus gros prédateurs des océans. Mais leur chair a fait d'eux des proies de plus en plus recherchées ces dernières décennies. Aujourd'hui, de nombreuses espèces sont menacées par la pêche intensive.

Le thon est un carnassier vivant en bancs réunissant un grand nombre d'individus. Sa silhouette hydrodynamique est parfaitement adaptée à la chasse marine, lui permettant de se déplacer à toute allure dans l'eau avec des pointes de vitesse pouvant atteindre 100 km/h. Cette vélocité est un atout précieux lorsqu'il poursuit sa proie, qu'il s'agisse de maquereaux, sardines, seiches, anguilles ou crustacés. Une matte de thons peut parcourir plusieurs milliers de kilomètres pour trouver sa nourriture: on a ainsi retrouvé des thons rouges marqués aux Bahamas jusqu'en Norvège ou au large du Brésil.

Le thon, en particulier le thon rouge, est un aliment très apprécié. Sa chair, tendre et particulièrement savoureuse, est devenue le principal poisson utilisé pour confectionner les traditionnels sushis japonais. Très demandé dans le monde, et pas uniquement au Japon, le thon compte aujourd'hui six espèces menacées sur huit existantes. L'industrialisation de la pêche, la hausse des quotas, la pêche illégale et les élevages en sont la cause. Pour enrayer l'extinction du thon, nous œuvrons dans le monde entier pour promouvoir des méthodes de pêche et de gestion des stocks plus durables et des habitudes de consommation plus respectueuses.

Nom scientifique

Thunnus

Espèces

8 espèces

Statut (IUCN)

En danger critique d'extinction: thon rouge du Sud
En danger: thon rouge du Nord

Vulnérable: Thon obèse, thon rouge du Pacifique

Quasi menacé: thon blanc, thon jaune

Taille

Longueur: 50 à 300 cm

Diffusion

Océans atlantique, indien et pacifique

Le fléau de la surpêche

Sur les huit espèces de thon existantes, six sont menacées d'extinction. En Méditerranée et dans l'Atlantique Est, la population de thons rouges a diminué de 90% au cours des dernières décennies à cause de l'intensification de la pêche. Le thon rouge du Sud est même considéré comme en danger critique d'extinction selon la Liste rouge de l'UICN. Et les méthodes de capture industrielles ainsi que la pêche illégale menacent d'autres espèces.

Pêche industrielle

Le thon est un aliment très apprécié. Depuis les années 1950, le nombre de prises a connu une hausse constante. Les principaux stocks ont aujourd'hui entièrement disparu ou sont surexploités. Actuellement, 5 millions de tonnes de thon sont pêchées par an.

Les bateaux des thoniers sont toujours plus grands et leurs méthodes toujours plus efficaces. L'outil le plus utilisé reste la senne, un filet qui mesure jusqu'à 2000 mètres de long et descend jusqu'à 200 mètres de profondeur. Fermé au fond, ce filet se déploie en cercle autour du banc de thon. Mais d'autres espèces s'y retrouvent prises au piège, notamment des requins, des dauphins, des raies manta ou encore des tortues de mer. Le recours à des dispositifs de concentration de poissons (DCP) aggrave le problème, car ces outils entraînent la capture accidentelle de nombreuses autres espèces qui atterrissent aux côtés des thons au fond des sennes tirées par ces systèmes.  

Pêche illégale

La consommation croissante de sushis et de sashimis a entraîné une forte hausse des prix du thon rouge de l'Atlantique. La perspective de juteux bénéfices incite les pêcheurs à dépasser les quotas. En Méditerranée, un thon rouge sur trois est pêché illégalement.

Le principal pays consommateur de thon rouge est le Japon. La chair rouge sombre et grasse de ce poisson est en effet si rare aujourd'hui que les quelques individus disponibles s'arrachent à prix d'or.

Elevages

Devant la raréfaction du thon rouge, une véritable filière d'engraissement s'est développée, notamment en Méditerranée. Elle consiste à ne pas rejeter à la mer les jeunes poissons capturés dans les sennes, mais à les placer dans des cages à proximité des côtes, dans lesquelles ils sont nourris. Cette pratique nuit cependant à la pérennité de l'espèce: une fois en captivité, ces individus ne se reproduisent plus.

En outre, l'engraissement des thons nécessite de grandes quantités de poissons: il faut en effet près de 15 kg de ce fourrage pour obtenir 1 kg de chair de thon. 

Notre action pour promouvoir des méthodes de capture du thon durables

Le WWF s'engage en faveur de la protection des océans. La préservation de stocks de thons pérennes en fait partie. Nous travaillons avec des partenaires à mettre en place une filière halieutique mondiale durable et soutenons des projets locaux pour améliorer les pratiques de pêche.

Le WWF agit en faveur de la pêche durable afin que la population de thons puisse se renouveler dans toutes les mers du globe. Il s'engage également contre les pratiques de pêche destructrices et la surexploitation des stocks. A cet effet, il travaille avec les gouvernements, les entreprises et les commissions régionales afin de mettre en œuvre des législations halieutiques efficaces et de créer des aires marines protégées.

La certification MSC des pêcheries permet de garantir la pérennité des stocks de thons et de minimiser l'impact sur l'environnement. Notre objectif est d'atteindre une part de 40% de poissons certifiés sur le marché suisse. Pour ce faire, nous travaillons au sein du WWF Seafood Group avec des détaillants auxquels nous apportons notre aide pour qu'ils augmentent peu à peu la proportion de poissons et de fruits de mer durables dans leur assortiment. 

Enfin, nous avons aussi pour but d'informer les consommateurs et d'encourager l'achat de poissons issus de pêcheries durables. Seuls une prise de conscience du problème et un comportement adapté permettront de réduire vraiment la pression sur la population de thons.

Les producteurs certifiés MSC tirent un bénéfice plus important de leurs thons. Pour leur part, les consommateurs européens, japonais et américains qui les achètent peuvent être sûrs qu'ils sont issus de filières équitables et durables.

Zoom sur le thon

Nos projets en faveur du thon permettent non seulement de protéger les espèces menacées, mais aussi d'améliorer les conditions de vie de la population locale et de préserver les océans.

thon à nageoires jaunes

Pêche au thon durable aux Philippines

Aux Philippines, le WWF a mis en place un projet pour faire évoluer la pêche au thon jaune vers plus de durabilité. La certification MSC vise à permettre aux stocks de thon albacore de la région de se régénérer pour longtemps.

Plus d’informations

Ce que vous pouvez faire

Aidez-nous à assurer la pérennité des stocks de thons en achetant des poissons issus de filières durables ou en renonçant à en consommer. Consultez aussi notre Guide «Poissons & fruits de mer». Vous pouvez également participer financièrement en faisant un don pour protéger les mers et les côtes.

Aérienne Hardy Reef. Une partie de la Grande Barrière de Corail en Australie.

Je protège les mers

CHF Mon don
Montant minimal: CHF
Montant maximal: CHF

Avec votre don, nous pouvons protéger les écosystèmes marins.

Huîtres fruits de mer et guide poissons

Guide Poissons & fruits de mer

Découvrez quelles espèces de poissons et de fruits de mer vous pouvez déguster en toute sérénité.

Sea-document du WWF-Store

Certificat Océans

Le Certificat Océans est le cadeau idéal pour faire plaisir tout en réalisant une bonne action. Aidez-nous à protéger les mers du globe.