12. janvier 2017 — Communiqué de presse

Le WWF dit «Non» au FORTA

Le WWF Suisse s’oppose à la création d’un Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA) et recommande aux citoyens de déposer un «Non» dans les urnes le 12 février prochain.

Avec le FORTA, des milliards seront investis dans la construction du réseau routier. Le FORTA empêche les formes de financement plus écologiques et les solutions d’avenir, à l’instar de la tarification de la mobilité. Avec la création de ce fonds, la Suisse risque de vivre une offensive de construction routière comme celle des années 1960. Le FORTA détruit l’environnement sans pour autant résoudre les problèmes de trafic.

Le développement du réseau routier accroît la circulation automobile, nuisant à l’environnement. Il en résultera des coûts externes supplémentaires, qui se montent aujourd’hui déjà à près de 6,5 milliards de francs par année. Avec le FORTA, les conducteurs de voitures électriques seront en outre davantage taxés que les conducteurs de véhicules traditionnels.

Le WWF est convaincu que les routes nationales et le trafic d’agglomération peuvent être financés sans modification de la Constitution et selon le principe du pollueur-payeur, et non par un apport supplémentaire de fonds publics. L’infrastructure existante doit être mieux utilisée. Pour le WWF, le FORTA est un pillage inutile des caisses fédérales.

Contacts

Pierrette Rey
Porte-parole du WWF Suisse
021 966 73 75