Korallen und Fische bei Fiji
Triangle de Corail

Perle du bassin Indopacifique

Triangle de Corail - Perle du bassin Indopacifique

Au cœur d'un monde bigarré

Les eaux du Triangle de Corail abritent une fascinante diversité: nulle part ailleurs sur terre la faune et la flore sous-marine ne sont aussi riches. Cadre de vie des populations côtières de pas moins de 6 Etats, ce gigantesque espace maritime pèse un poids économique très important.

La surface de la mer cache un monde incroyablement coloré, où se côtoient des poissons-perroquets aux reflets bleus, verts et violets, des coraux rouge vif et des bigorneaux aux teintes acidulées. Au sein du Triangle de Corail vivent plus de 3000 espèces de poissons, 600 coraux et 6 des 7 espèces de tortues marines existantes. Ce territoire qui couvre plus de 6 millions de km² offre la plus grande biodiversité sous-marine du globe.

Le Triangle de Corail constitue également le cadre de vie de quelque 120 millions de personnes, pour qui ses eaux très poissonneuses sont une source majeure de nourriture et de revenus. Le tourisme est lui aussi un secteur économique qui prend de plus en plus d'importance, le Triangle de Corail étant considéré comme une destination de rêve par les plongeurs, les adeptes de snorkeling et les amateurs de belles plages. Mais ce paradis est en danger: surpêche, destruction des coraux, changements climatiques et tourisme non durable menacent ce fragile écosystème. Pour lutter contre cette évolution, le WWF s'engage depuis plusieurs années dans des projets locaux ainsi que sur les plans économique et politique.

Zone

Cette zone du bassin Indopacifique s'étend sur 6 pays: Indonésie, Malaisie, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Philippines, Îles Salomon et Timor oriental

Habitat

Zone tropicale maritime

Taille

6 millions de km²

Faune

Coraux, tortues marines, poissons de récif, cétacés, dauphins, thons, requins

Un paradis marin en danger

Les populations de poissons sont au bord de l'extinction et les coraux se meurent. Au cours des 40 dernières années, 40% des récifs coralliens ont été détruits et 85% des coraux restants sont menacés. La surpêche et la pêche illégale, la pollution, le développement économique non durable et le réchauffement climatique mettent en péril ce fragile écosystème.

La pêche

Pour bon nombre d'habitants du Triangle de Corail, le poisson constitue la principale source de nourriture et de revenus. La demande croissante de poissons à l'échelle mondiale continue de stimuler la filière halieutique. De nombreuses populations de poissons sont exploitées bien au-delà de leur capacité de reproduction naturelle et sont donc en péril. Ainsi, un thon sur cinq capturé dans le monde provient du Triangle de Corail, pêché la plupart du temps avec une méthode non durable. Outre les individus adultes, bon nombre de jeunes sont pris avant d'avoir pu se reproduire et manquent donc à l'appel pour assurer la survie de l'espèce. Les stocks de thon ont diminué à une vitesse anormalement rapide dans la région. Par ailleurs, de nombreux pêcheurs ont encore recours à des méthodes illégales, utilisant notamment des explosifs ou du poison, ce qui tue les poissons et détruit de vastes surfaces de récifs et de coraux.

Les pêcheurs trier leurs prises à Kudat, Malaisie

Changements climatiques

Le réchauffement climatique s'accompagne d'une augmentation de la concentration de CO2 dans l'atmosphère et d'une hausse de la température de l'eau. Très sensibles à ces variations, les coraux se décolorent et dépérissent. Il suffirait que l'eau gagne 2 °C pour que la plupart d'entre eux disparaissent. Par ailleurs, les océans absorbent une partie du CO2 de l'air, et s'acidifient. La modification du pH de l'eau empêche la formation de l'exosquelette des coraux et d'autres organismes marins, de sorte que les récifs coralliens sont voués à disparaître.

Les effets directs des changements climatiques ont des conséquences pour les habitants du Triangle de Corail. Les catastrophes naturelles se multiplient: les Philippines et les îles Salomon notamment, situées dans une zone à risque, sont touchées par des ouragans et des typhons de plus en plus violents. Cette aggravation météorologique va de pair avec la baisse de revenu des pêcheurs, le décalage de la mousson entraînant un raccourcissement de la saison de pêche. La productivité des écosystèmes côtiers du Triangle de Corail pourrait chuter de 80% si aucune mesure efficace n'est prise pour enrayer le réchauffement climatique.

Développement économique

Le développement des zones côtières entraîne la construction d'habitations, d'infrastructures, de sites industriels et de fermes d'aquaculture qui menacent profondément un écosystème déjà fragile. A ces impacts environnementaux s'ajoutent la pollution, la destruction des mangroves, l'ensablement des herbiers sous-marins pour créer des plages et l'exploitation offshore de pétrole et de gaz, qui présente un risque non négligeable de pollution majeure.

Le WWF agit pour le Triangle de Corail

Notre objectif est de préserver le Triangle de Corail avec toute sa diversité d'espèces pour les générations futures. A ce titre, nous travaillons avec des partenaires de tous les pays concernés et soutenons des projets locaux.

Afin de lutter contre les périls grandissants qui menacent le Triangle de Corail, le WWF agit pour améliorer la coopération entre les Etats concernés. Dans le cadre d'un programme lancé en 2009, l'organisation travaille avec les gouvernements et d'autres partenaires de développement à élaborer et à mettre en œuvre des directives, des structures politiques et des programmes de formation visant à assurer le développement durable des régions côtières.

Par ailleurs, pour garantir la pérennité du cadre de vie des populations locales et la bonne santé des écosystèmes, nous soutenons les initiatives privées dans la région qui favorisent la durabilité, notamment dans les domaines de la pêche et de l'aquaculture.

Enfin, pour préserver la diversité des espèces et l'équilibre des stocks, il est indispensable de mettre en place des aires protégées. Nous œuvrons donc pour l'aménagement de nouvelles zones et pour l'amélioration de l'administration des aires existantes. Un autre de nos objectifs est de créer des réseaux d'aires protégées afin de permettre les échanges de savoir-faire et d'expériences. Nous soutenons en outre des projets de tourisme durable pour que l'empreinte carbone de ce secteur reste minime.

Notre objectif pour les aires maritimes protégées:

La Convention sur la diversité biologique prévoit que d'ici 2020, 10% de toutes les surfaces maritimes soient protégés. En 2016, la proportion atteinte s'élevait à 5,1%.

Projets du WWF dans le Triangle de Corail

Le Triangle de Corail est l'un des écosystèmes les plus précieux au monde. Nous entendons le préserver dans la durée, et soutenons à ce titre divers projets de protection des océans et de promotion de la pêche durable.

Koala en Thaïlande

Ce que vous pouvez faire

Afin que les générations futures puissent elles aussi habiter, visiter et admirer le paradis qu'est le Triangle de Corail, nous devons dès à présent mettre en œuvre des mesures de protection efficaces et assurer la pérennité des activités économiques. Aidez-nous à réaliser cet objectif en parrainant le Triangle de Corail ou en effectuant un don au profit des océans. Vous pouvez également opter pour une consommation responsable des fruits de mer.

Aérienne Hardy Reef. Une partie de la Grande Barrière de Corail en Australie.

Je protège les mers

CHF Mon don
Montant minimal: CHF
Montant maximal: CHF

Avec votre don, nous pouvons protéger les écosystèmes marins.

Poisson clown dans le Triangle de Corail

Parrainer le Triangle de Corail

En devenant parrain, vous aidez le WWF à préserver dans la durée ce fascinant écosystème sous-marin d'Asie du Sud-Est.

Huîtres fruits de mer et guide poissons

Guide Poissons & fruits de mer

Découvrez quelles espèces de poissons et de fruits de mer vous pouvez déguster en toute sérénité.