le reboisement de la mangrove à Madagascar
Retour
15. février 2018

Préservation des mangroves à Madagascar

Les efforts entrepris n’auront pas été vains: plus de 2,5 millions de pieds de mangroves ont été plantés à la main dans l’ouest de Madagascar. Cette opération, qui a nécessité de longues heures de travail pendant dix ans, a ainsi permis de reboiser une superficie considérable. Le résultat montre qu’avec beaucoup d’engagement et de volonté, nous pouvons restaurer les forêts!

Les mangroves malgaches de la Tsiribihina bordent les deux rives du fleuve du même nom, dans la région côtière du Menabe. Leur restauration fait l’objet d’un projet de protection de l’environnement du WWF Madagascar lancé en 2007. Des journées dédiées au reboisement, auxquelles participent la population locale et notamment les jeunes, ont été organisées chaque année à partir de 2011. Les chiffres parlent d’eux-mêmes: depuis 2007, plus de 2,5 millions de propagules de mangroves ont été plantées par les habitants, avec le soutien du WWF et de ses partenaires.

Rien que sur le site d’Andranokaolo, à proximité du village de Kaday, 340 hectares de mangroves ont été reboisés en dix ans, et 1000 hectares supplémentaires se sont régénérés naturellement, y compris en dehors de la zone de restauration définie.

Un succès marquant – et visible: tandis qu’en 2004, les images satellites de Google Earth donnaient à voir un paysage aride et dénudé, en 2017, elles montraient une région entièrement reboisée et couverte de mangroves!

Andranokaolo à Madagascar en 2004
Andranokaolo à Madagascar en 2017

Les images satellites de 2004 (à gauche) et de 2017 illustrent l’ampleur du reboisement.

Les mangroves malgaches ont toujours été exploitées par les hommes. Les habitants les ont déboisées afin de les convertir en terres arables et d’obtenir du bois de construction et de chauffage. Cette destruction incontrôlée a conduit à la disparition totale des mangroves du delta de la Tsiribihina dans les années 60 et 70.

Mais aujourd’hui, grâce à dix années de reboisement régulier et durable, la forêt retourne à la vie, offrant de nouveau un précieux habitat aux oiseaux aquatiques, aux crabes et aux crevettes. Une évolution qui influe à son tour positivement sur les rendements de la pêche, l’un des principaux secteurs d’activités de la région. A l’avenir, les mangroves seront gérées par les communautés locales. L’an dernier, une zone de 20 000 hectares autour du delta de la Tsiribihina a obtenu le label Ramsar.

La région abritant de nombreuses espèces animales rares et menacées, ce succès est d’autant plus réjouissant!

WWF-Mitarbeiterin in restauriertem Mangorvenwald
Jugendliche pflanzen Mangroven in Madagaskar
Mangroven in Madagaskar

Ce que vous pouvez faire

En parrainant Madagascar, vous soutenez notre travail sur place. Si vous souhaitez être informé(e) du travail du WWF et recevoir régulièrement de nouveaux articles et conseils environnementaux prodigués par nos experts, inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter. En devenant membre du WWF, vous recevrez quatre fois par an notre magazine qui vous propose reportages, conseils et informations de fond sur notre action.

boîte aux lettres rouge

S'abonner à la newsletter

Compactes et actuelles: les news du WWF par e-mail. Inscrivez-vous sans attendre!

Caméléon sur la branche, Madagascar

Parrainer Madagascar

En devenant parrain, vous aidez le WWF à préserver dans la durée la biodiversité de Madagascar.

WWF membre

Adhésions adultes

En devenant membre du WWF, vous rejoignez un immense réseau: plus de 5 millions de personnes venues du monde entier soutiennent déjà nos projets.