champ de soja dans la région de Barreiras, Brésil

Soja - de petites fèves qui font la différence

Si on le connaît sous forme de tofu, de lait ou de sauce, en réalité, seule une infirme partie de la production mondiale de soja atterrit directement dans nos assiettes. Environ 75% des fèves de soja se retrouvent dans les auges des animaux de rente destinés à la production de viande, de lait et d'œufs, ou dans les bassins des poissons d'élevage. Riche en protéines, le soja constitue en effet un aliment concentré idéal.

La problématique du soja

La croissance mondiale de la demande de viande, de poisson, d'œufs et de produits laitiers a entraîné l'augmentation de la production de soja, qui a été multipliée par cinq au cours des 40 dernières années. Les surfaces dédiées à sa culture se sont davantage étendues que celles de toutes les autres plantes utiles à travers la planète. Notamment en Amérique du Sud, les plantations de soja gagnent toujours plus de terrain sur les forêts et savanes, dont la biodiversité est très grande, les transformant en surfaces agraires. Ces richesses diminuent, le climat en souffre et les populations indigènes se voient privés de leurs moyens de subsistance.

Le soja est souvent le fruit de monocultures. Celles-ci exigent un large recours aux pesticides, qui polluent les sols et les nappes phréatiques. Plus de 80% du soja produit dans le monde est modifié génétiquement et donc résistant aux herbicides vaporisés. Or ces substances nuisent aux végétaux et aux animaux vivant autour des champs de soja.

C'est surtout dans les pays producteurs d'Amérique du Sud que l'on défriche des forêts précieuses pour laisser la place à des surfaces cultivables. Cela nuit au climat, à la biodiversité dans ces pays, mais aussi aux populations indigènes locales. Le marché du soja étant réparti entre quelques rares groupes internationaux, les petits cultivateurs locaux se voient évincés du marché, tandis que l'exploitation des ouvriers, dont la dépendance ne cesse de s'accroître, gagne du terrain.

La Suisse est pionnière

Part des importations

du soja de type fourrager importé en Suisse est issu d'une production responsable et non transgénique.

La Suisse est considérée comme pionnière en matière de production durable de soja: le Réseau soja suisse cofondé par le WWF Suisse garantit que la part des importations de soja produit de façon responsable et non transgénique, destinée à l'affouragement des animaux de rente en Suisse, soit supérieure à 95% (état en mars 2017). Politiquement, le WWF s'engage en faveur de la variété des sources fourragères: ce sont non seulement les porcs et les poules, mais aussi les ruminants, qui sont souvent nourris avec du soja. Or il serait tout à fait possible d'alimenter ces derniers avec du fourrage local, comme de l'herbe des pâtures ou du foin.

Sur le plan international, le WWF participe à la Table ronde pour le soja responsable (RTRS). Celle-ci a permis d'établir des normes minimales, qui préviennent le déboisement d'autres forêts et l'exploitation de surfaces particulièrement précieuses, et posent des exigences sur le plan social. Le WWF s'attelle à améliorer en permanence les normes RTRS.

Le WWF est contre le génie génétique, car celui-ci ne résout aucun problème. Il incombe aux personnes qui souhaitent recourir aux organismes génétiquement modifiés de prouver que ces derniers ne sont pas nocifs pour l'homme ni pour l'environnement.

Ce que vous pouvez faire

Grâce à divers conseils d'achat et recettes, notre application Guide WWF vous montre comment adopter un mode de consommation durable. En tant que membre, vous nous aidez à poursuivre notre travail en faveur de l'environnement.

Personne tenant smartphone avec application open guide WWF

Application Guide WWF

Cette application centralise tous nos éco-conseils: guides alimentaires, recettes de saison, et bien d'autres astuces pour un mode de vie plus durable.

Bonobo mère embrassant son bébé

Adhésions adultes

En devenant membre du WWF, vous rejoignez un immense réseau: plus de 5 millions de personnes venues du monde entier soutiennent déjà nos projets.