Troupeau d'éléphants dans le parc national Amboseli au Kenya
Protection des espèces

Notre héritage

Protection des espèces: notre héritage

C'est dans notre nature

Préserver la diversité de la faune est une préoccupation majeure du WWF. Et pas seulement parce que le tigre ou les autres espèces protégées nous fascinent, mais aussi et surtout parce que leur situation montre à quel point notre environnement va mal. L'équilibre entre l'homme et la nature est en effet plus menacé que jamais.

Les loups assurent l'entretien des forêts, les baleines la régulation du climat, les éléphants font naître un nouveau biotope à chaque trace de pas. Et ce n'est pas tout: les animaux contribuent à façonner nos cultures, à enrichir nos mythologies, à nous permettre de vivre ou à servir d'indicateur pour l'état de leur habitat. Mignons ou majestueux, dynamiques ou indolents, énigmatiques ou familiers, ils sont avant tout menacés: depuis la parution du tout premier Rapport Planète Vivante il y a quarante ans, quelque 50% des espèces animales ont disparu de la surface du globe.

Tout n'est cependant pas perdu: il n'est pas trop tard ni pour sauvegarder les espèces dont nous avons empêché la disparition au cours des dernières décennies, à commencer par le tigre de Sibérie, le gorille de montagne ou le panda géant, ni pour engager les efforts nécessaires à l'échelle mondiale afin de modifier la législation, les systèmes économiques, le développement local et l'empreinte écologique des hommes. La tâche est immense, mais le jeu en vaut la chandelle. Les accords internationaux, l'émergence de nouveaux modes de production et de consommation ou encore la création de nouvelles aires protégées sont autant de signes d'espoir. Mais cela ne suffit pas.

Notre objectif

Protéger les espèces animales les plus menacées et les plus symboliques sur le plan culturel afin de pérenniser les populations sauvages.

Tout est lié

Le WWF lutte contre le braconnage et le commerce illégal de produits issus des animaux. L'organisation œuvre également à la création d'aires protégées, au soutien de solutions économiques et financières durables et à la signature d'accords internationaux contraignants.

populations de poissons Gamekeeper moniteur en Indonésie

Nos objectifs d'ici 2030

  • Assurer la survie en milieu sauvage des espèces animales les plus menacées qui présentent également un intérêt majeur sur les plans écologique, économique et culturel.
  • Parvenir à 30% d'aires protégées riches en biodiversité sur toute la surface terrestre, et améliorer leurs interactions et leur gestion par rapport à la situation actuelle.
  • Mettre un terme au commerce illégal de plantes et d'animaux et promouvoir une exploitation durable des espèces les plus importantes et les plus menacées.
  •  

Gamekeeper en Thaïlande

Notre approche

Avec de nombreux partenaires, nous travaillons à la mise en réseau et à l'extension des aires protégées existantes. Nous investissons dans la formation des gardes-chasse, en finançant notamment les patrouilles et les campagnes de sensibilisation destinées aux consommateurs. Nous tâchons aussi de convaincre les entreprises, les Etats les plus influents et les institutions internationales de lutter contre le braconnage et le commerce de contrebande, et développons des sources de revenus alternatives pour les populations locales.

Un gardien sauvage à Nairobi

Nos solutions

  • Nous offrons un territoire aux animaux sauvages en reliant les aires protégées par des corridors biologiques et en formant le personnel technique et administratif des parcs. Les populations locales sont les premières à bénéficier d'une exploitation raisonnée d'habitats riches en biodiversité.
  • Nous luttons contre le braconnage, le commerce illégal et la consommation d'espèces menacées en mettant au jour les chemins empruntés par les contrebandiers, en développant les méthodes d'enquête et de poursuites judiciaires et en renforçant radicalement la sévérité des peines encourues. Le recel de produits illégaux chez les consommateurs est interdit.
  • Avec les pays concernés, nous entendons doubler le nombre de tigres vivant à l'état sauvage par rapport aux 3200 individus recensés en 2010.

Nos projets

Sur terre, sur mer ou dans les airs, les programmes de protection du WWF se retrouvent dans les endroits les plus divers, y compris les écoles, les parlements, les sièges de grands groupes ou le pôle Nord. Pour préserver la biodiversité, nous devons parfois prendre des voies inhabituelles, et c'est ce que nous faisons.

ivoire poché illégalement est brûlé, Gabon.

Wildlife Crime Initiative: lutter contre un juteux trafic

La Wildlife Crime Initiative lutte à tous les niveaux contre les trafics d'animaux. Son objectif: diminuer de moitié le braconnage, la contrebande et la consommation de certains animaux d'ici 2024.

Plus d’informations
Indochinesischer Tiger trinkt Wasser

Assurer un habitat au tigre en Thaïlande

Il ne reste plus dans le monde que 3890 tigres vivant à l’état sauvage. Pour que cette espèce survive, il est donc impératif d’élargir et de protéger son habitat. C’est pourquoi le WWF met tout en œuvre afin de créer et de préserver des habitats sûrs pour l’animal dans le nord-ouest de la Thaïlande.

Plus d’informations
Cheetah Namibie avant Sanddühnen

Lutte contre le braconnage en Namibie

Bien que la Namibie soit le premier Etat africain à avoir ancré la protection de l’environnement dans sa constitution, la lutte contre le braconnage y est peu efficace. Et pour cause: il manque un système global. Le WWF s’engage par conséquent dans ce pays pour endiguer ce fléau.

Plus d’informations
Le gypaète jeune Trudi a été réintroduite récemment

Réintroduction de jeunes gypaètes dans les Alpes

Nous entendons assurer le retour du gypaète barbu dans les Alpes. Le processus de réintroduction des juvéniles dans les habitats adaptés se fait pas à pas et sous surveillance. Nous espérons ainsi permettre aux oiseaux relâchés de coloniser peu à peu l'arc alpin et de se reproduire naturellement.

Plus d’informations
A Flussdelfin Mékong sautant hors de l'eau

Protéger le dauphin du Mékong

Quand le dauphin d'eau douce se porte bien, le Mékong aussi. Ces quarante dernières années, le nombre de dauphins des rivières et les stocks halieutiques ont fortement diminué. Le travail du WWF a inversé la tendance.

Plus d’informations
Un loup dans la forêt, à moitié caché par des arbres

Défense des grands prédateurs

Le loup, l'ours et le lynx font peu à peu le retour en Suisse. Le WWF œuvre pour leur retour et agit pour favoriser une cohabitation pacifique entre l'homme et l'animal.

Plus d’informations
Nasen unter Wasser

Agir

Nous ne pouvons pas maintenir l'équilibre naturel sans votre aide. En faisant un don, vous nous aidez à protéger les représentants les plus emblématiques de la faune mondiale ainsi que d'innombrables autres espèces et leur habitat. Pensez également aux animaux lorsque vous faites vos courses ou achetez un souvenir, les petits ruisseaux font les grandes rivières!

femme Éléphant d'Afrique avec les jeunes (Loxodonta africana). Parc national Etosha, au Kenya.

J'aide l'éléphant

CHF Mon don
Montant minimal: CHF
Montant maximal: CHF

Avec votre don, vous contribuez à stopper le braconnage.

paquet d'adoption Tiger du WWF Suisse

Adoption d'un tigre

Avec cette adoption symbolique, vous contribuez à préserver l'habitat du tigre. Vous recevrez une peluche ainsi qu'une fiche d'identité sur votre protégé.

Poterie et bols en bois à un étal de marché à Tabarka, en Tunisie.

Guide Souvenirs

Pendant les vacances aussi, il convient de faire des achats responsables. Téléchargez l'application Guide WWF et consultez nos astuces pour des souvenirs durables.

En savoir plus

Downloads